Brad Keselowski double la mise à Loudon

Dominateur tout au long de cette dix-septième épreuve de NASCAR Nationwide, Brad Keselowski s’est imposé après être parti de la pole position, une première cette année dans la deuxième division NASCAR. Le pilote du Team Penske signe son second succès cette saison après celui de Las Vegas au mois de mars, mais aussi son second sur cette piste du New Hampshire Motor Speedway après celui acquis en 2012.

Il a donc fallu attendre la dix-septième épreuve de la saison 2014 de Nationwide, les Sta-Green 200 sur le New Hampshire Motor Speedway, pour voir l’auteur de la pole position décrocher la victoire. C’est Brad Keselowski qui a réalisé cet exploit.

Le pilote de la Ford Mustang n°22 a mené pas moins de 152 des 200 tours que compte l’épreuve, signant au passage un rating parfait de 150,0, avant de s’imposer avec 1,880 seconde d’avance sur Kyle Busch sous le drapeau à damier.




Matt Kenseth, prend finalement la troisième place devant Kyle Larson, pour ce qui est un quadruplé des pilotes de la Sprint Cup. Cinquième, le rookie Chris Buescher est le meilleur représentant parmi les pilotes Nationwide. Il valide ainsi son billet pour la deuxième manche du Dash 4 Cash, le week-end prochain sur le Chicagoland Speedway, au même titre qu’Elliott Sadler, Brian Scott et Chase Elliott respectivement classés six, sept et huitièmes. Trevor Bayne termine neuvième, devant Regan Smith qui remporte ainsi la première manche du Dash 4 Cash.

S’il s’élance de la pole position, Brad Keselowski est de suite débordé par Kyle Busch qui va mener les trente-quatre premiers tours, avant que le pilote du Team Penske ne reprenne l’avantage alors que les deux champions de la série sont aux prises avec les retardataires.

La course a connu six neutralisations, mais cela n’a pas empêché les pilotes de ravitailler sous drapeau vert peu avant la mi-course.

Plusieurs leaders du championnat ont connu des problèmes lors de cette course. Tout d’abord, Trevor Bayne, qui suite à plusieurs contacts avec Dylan Kwasniewski a crevé dans le sixième tour avant de partir en tête à queue et créer la première neutralisation. Le pilote de la Roush Fenway Racing sera malgré tout capable de revenir dans le tour du leader et d’intégrer le top-10 en fin d’épreuve.

Une semaine après ses problèmes de boîte de vitesse, Chase Elliott a cette fois-ci connu une panne d’essence en rentrant aux stands pour le premier arrêt. Résultat six places de perdues dans l’affaire, mais aussi un tour par rapport au leader, tour qu’il récupèrera lors de la sixième et dernière neutralisation peu avant la fin du troisième quart de l’épreuve.

Enfin, Brian Scott et Elliott Sadler ont fait partie des pilotes impliqués lors du carambolage du tour 108, au même titre que Paul Menard ou encore James Buescher.

leo. ultricies tempus Curabitur felis ut elit.