Chase Elliott fait coup double sur le Chicagoland Speedway !

Vainqueur de sa troisième course de la saison en NASCAR Nationwide Series, Chase Elliott s’est emparé des commandes du championnat. Le jeune pilote de la JR Motorsports a dominé la dix-huitième manche de la saison pour finalement s’imposer avec 1,773 seconde d’avance sur Trevor Bayne qui reste sixième du championnat.

Les EnjoyIllinois.com 300 sont revenus à Chase Elliott qui a mené 85 des 200 tours pour s’imposer une troisième fois cette saison. C’est au tour 177 qu’Elliott pris les commandes pour la dernière fois, accentuant petit à petit son avance sur Trevor Bayne pour la porter à 1,773 seconde sous le drapeau à damier.

Avec ce succès, Chase Elliott rejoint Kyle Busch au rang des pilotes les plus victorieux cette année avec trois succès alors que dix-huit courses ont été couvertes sur les trente-trois au programme.




“C’est une nuit incroyable”, commente Chase Elliott. “Nous avions de la chance d’être encore dans le coup lors du dernier arrêt. Les gars se sont donnés à fond pour moi et cela a fait la différence.”

Trevor Bayne a pris la deuxième place, suivi par Kyle Larson, Kasey Khane et Ty Dillon pour le top-5.

Sixième, Brian Scott remporte les 100 000 dollars du Dash 4 Cash, puisqu’il devance Chris Buescher (huitième, Elliott Sadler (dixième) et Regan Smith seulement seizième, lui qui s’est battu toute la course avec une voiture trop survireuse.

Pour ses débuts en Nationwide, Erik Jones enregistre une septième place finale, alors que Ryan Blaney est neuvième au volant de la Ford Mustang n°22 du Team Penske. Ce résultat, couplé à la casse moteur de Sam Hornish Jr. sur la Toyota Camry n°54 après sept tours seulement, permet à la n°22 de revenir à cinq unités de la n°54 au classement des propriétaires.

Au classement des pilotes Chase Elliott revient en tête avec sept points d’avance sur Regan Smith et huit sur Elliott Sadler. Alors que la mi-saison est passée le titre semble de plus en plus devoir se jouer entre ces trois pilotes. Quatrième, Ty Dillon n’est qu’à 30 points et a encore son mot à dire.

mattis Donec efficitur. Sed elit. at ut Aenean