Course n°1 : Sébastien Bourdais intouchable, comme au bon vieux temps !

Le prince du Champ Car a rappelé à tous qu’il était encore capable de remporter une course en dominant de la tête et des épaules. Pole position, plus grand nombre de tours menés et victoire devant Helio Castroneves et Tony Kanaan, qui n’ont rien pu faire face à la démonstration du Français dans la première course IndyCar de la journée.

54 courses après sa dernière victoire en IndyCar Series, Sébastien Bourdais retrouve le chemin de la Victory Lane. Le quadruple champion Champ Car réalise jusque là un week-end parfait avec la pole position en qualification n°1 et une victoire de prestige en Course n°1 après avoir mené 58 des 65 tours que comptait la course.

Le Français a couru comme il savait le faire à la belle époque, en creusant l’écart dès le début de course, pour économiser un peu de carburant et finir devant sans jamais avoir été inquiété dans les rues de Toronto. Le pilote KVSH Raccing pourra tenter de faire le ‘sweep’ un peu plus tard dans la journée lors de la deuxième course du ‘Double Header’.

“Je suis sans voix. C’est le genre de course que vous ne voulez pas perdre et les choses se sont tellement bien passées. Belle performance de mon équipe qui m’a donné une super voiture. C’était comme au bon vieux temps: partir devant, creuser l’écart, économiser un peu de carburant et remporter la course. Il y a tellement de sentiments qui me viennent à l’esprit à cet instant,” déclarait Sébastien Bourdais sur la Victory Lane.

“Quand vous le mettez devant avec une bonne voiture, il est imbattable,” disait Jimmy Vasser, co-propriétaire de KVSH Racing, à propos de son pilote.

Une course plutôt calme malgré le carambolage du 1er tour

La course est lancée à 10 h 30 heure Américaine sous un beau soleil. Sébastien Bourdais prend le holeshot devant Helio Castroneves. Derrière c’est la carambolage ! Graham Rahal accroche Simon Pagenaud dans le permier tour, à l’endroit le plus étroit du circuit urbain de Toronto. Résultat, le peloton qui se trouvait derrière les deux hommes a dû s’arrêter sur place en attendant que la route soit dégagée. On se posera la question suivante: les tracés urbains sont-ils vraiment adaptés au courses automobiles ?

Au 17ème tour, Carlos Huertas va dans le mur de pneus. Deuxième neutralisation de la journée. Luca Filippi abandonne au même moment sur problème mécanique.

Le dernier incident du jour est à mettre à l’actif de Ryan Hunter-Reay. Le champion IndyCar 2012 attaque Tony Kanaan à l’extérieur lors du 39ème tour mais ‘TK’ ne lui laisse pas assez de place pour tourner et l’Américain finira sa course au ralenti après que sa suspension ait pliée sous l’impact avec le muret.

Sébastien Bourdais remporte donc une course qu’il a mené de bout en bout devant Helio Castroneves et Tony Kanaan pour le podium. Simon Pagenaud termine en quatrième place après une remontée fantastique et grâce à une excellente stratégie à deux arrêts. Scott Dixon complète le top-5 pour la Chip Ganassi.

Will Power a fait une course sage pour remonter en 9ème place et limiter la casse au championnat alors que Juan Pablo Monotya échoue en 18ème place et perd le contact avec ses coéquipiers de la Team Penske au championnat.

in Curabitur odio dapibus porta. luctus amet, dolor. pulvinar Praesent velit, ut