La pluie reporte la Course n°1 le même jour que la seconde course !

Les officiels de la série IndyCar ont dû se résoudre, hier, à reporter la Course n°1 au Dimanche. La pluie est tombée en continu dans les rues de Toronto et la visibilité n’était pas assez bonne pour lancer les hostilités. On aura donc deux courses de 65 tours dans la même journée, ce qui annule la Qualification n°2 initialement prévue.

Préparez-vous à une journée 100% IndyCar aujourd’hui ! En effet, en raison de forte pluie, l’IndyCar a été contraint de reporter sa Course n°1 au Dimanche… Jour de la Course n°2. Le ‘Double Header’ de Toronto se déroulera donc le même jour. Deux courses réduites, de 65 tours chacune, sont prévues au programme: Course n°1 à 16 h 30 et Course n°2 à 22 h 15, heure Française.

Autre changement à noter : la Course n°1 sera finalement courue avec un départ lancé alors que la Course n°2 se dotera d’un départ arrêté, contrairement à ce qui devait se passer initialement. Les qualifications en sont donc chamboulées et c’est la Qualification n°1 qui fera foi pour le placement sur la grille de départ de la Course n°1.

En revanche et étant donné qu’une deuxième séance de qualification ne peut avoir lieu aujourd’hui, les officiels de l’IndyCar ont annoncé que la grille de départ de la Course n°2 se ferait selon l’ordre du classement général. Castroneves s’élancera donc en pole de la deuxième course devant Power, Hunter-Reay, Pagenaud et ainsi de suite.

“Je pense que cela aurait été de la folie de démarrer la course”, a déclaré Derrick Walker, Président de la Compétition et des Opérations en IndyCar. “La piste ne semblait pas gorgée d’eau mais une fois que les pilotes étaient dans la ligne droite arrière, ils ne voyaient plus rien de ce qu’il se passait devant eux. Cela aurait été trop dangereux. Le tracé urbain joue aussi un rôle important car il rend l’adhérence précaire dans des conditions humides. Les pilotes savent rouler sous la pluie, mais nous devons avant toute chose s’assurer de la sécurité de nos pilotes et de nos spectateurs.”

Une course tombée à l’eau

Malgré la pluie, les pilotes du Verizon IndyCar Series Championship se sont élancés en piste à l’heure prévue pour effectuer quelques tours de Warm Up sur piste mouillée. Cela était nécessaire car les pilotes n’ont roulé que sur le sec depuis le début du week-end. Malheureusement, les pilotes se sont vite aperçus que la visibilité dans la ligne droite arrière était quasi nul. Le Directeur de Course a sorti le drapeau rouge une première fois alors que Ryan Briscoe allait droit dans le mur de pneus.

Les monoplaces sont rentrées au stand, puis, sont ressorties pour un deuxième petit Warm Up, toujours sous Safety Car. Cette fois-ci, le Directeur de Course était prèt à agiter la drapeau vert au moment où le Safety Car lui-même partait en tête à queue au fond de la ligne droite du retour. Les pilotes étaient malgré tout invités à s’élancer mais Will Power – en deuxième position derrière Bourdais – perdait sa monoplace dans le dernier virage avant la relance. Conclusion, l’Australien cassait sa suspension à l’avant gauche et à l’arrière gauche en heurtant le mur de béton à cet endroit.

On a donc assisté à la première neutralisation de la journée avant même que le drapeau vert ne soit agité. Confusion dans le paddock: Will Power doit-il être mis à un tour de retard ? La question ne sera finalement pas résolue puisque les officiels décidèrent de reporter la Course n°1 après 2 h 30 d’attente pour les pilotes et les spectateurs, trempés et frigorifiés…

“Evidemment nous voulions tous courir aujourd’hui, pluie ou pas pluie, mais ce fut la bonne décision à prendre,” avouait le leader du championnat Helio Castroneves. “On a fait tout ce que l’on a pu pour lancer la course, mais il était clair que nous allions casser beaucoup de voitures en faisant cela.”

ipsum risus leo nunc ipsum venenatis elit.