Brad Keselowski veut faire renouer Ford avec la victoire à Indy

Onze courses consécutives que Chevrolet s’impose en NASCAR Sprint Cup Series sur l’Indianapolis Motor Speedway. La dernière victoire de Ford sur l’ovale de deux miles et demi remonte au millénaire dernier avec le succès de Dale Jarrett en 1999, son second sur le Brickyard après celui décroché en 1996. Ricky Rudd en 1997 est le troisième succès Ford sur cette piste.

Vainqueur de deux des trois dernières courses disputées en NASCAR Sprint Cup Series à savoir au Kentucky puis au New Hampshire, Brad Keselowski espère bien enrayer la domination de Chevrolet sur l’Indianapolis Motor Speedway qui s’est imposée ces onze dernières années.

Au cours de ces onze victoires, quatre sont revenues à un seul homme, Jimmie Johnson. Le sextuple champion de la Sprint Cup s’est imposé en 2006, 2008, 2009 et 2012.




Si c’est une voiture Toyota, avec Matt Kenseth qui s’est montrée la plus rapide de la première séance d’essais disputée vendredi, Ford était en embuscade avec Brad Keselowski en troisième position à neuf centièmes.

Cependant, chez Chevrolet on ne désarme pas pour autant avec une douzième victoire en ligne de mire ce dimanche lors du Jeff Gordon Day comme l’a décrété le maire de la ville d’Indianapolis pour célébrer les 20 ans de la première victoire de Jeff Gordon à Indianapolis.

Séance 1 : les temps.

libero vel, non consequat. mattis libero. consectetur