La Joe Gibbs Racing rate le coche à Indy

Avec trois voitures dans les quatre premiers, la Joe Gibbs Racing a plutôt bien réussi son épreuve d’Indianapolis en NASCAR Sprint Cup Series. Cependant, elle n’a pas réussi à s’imposer ce qui aurait permis à Toyota de remporter son premier succès sur l’Indianapolis Motor Speedway, mais aussi de mettre fin à l’hégémonie de Chevrolet sur cet ovale de 2,5 miles qui dure depuis 2003.

Kyle Busch deuxième, Denny Hamlin troisième et Matt Kenseth quatrième, voilà un résultat d’ensemble qui satisferait beaucoup d’équipes, mais du côté de la Joe Gibbs Racing on ne peut s’empêcher de faire la moue tant l’équipe a eu une chance de remporter l’épreuve disputée sur le Brickyard pour la quatrième fois de son histoire, notamment avec Denny Hamlin, mais sa stratégie est tombée à l’eau en fin de course.

“Je suis fier de toute l’équipe”, affirme Denny Hamlin quelques instants après l’arrivée de la vingtième levée de la saison. “C’est la récompense de tout le dur labeur effectué à l’atelier pour apporter de bonnes voitures sur les circuits. Je savais que nous avions une voiture qui devait nous permettre de gagner la course. Nous avons réussi à maintenir un top-5 malgré des pneumatiques plus usés.”




Deuxième de la course, Kyle Busch a lui aussi eu sa chance, mais il a buté sur un très bon Jeff Gordon dans les derniers tours de la course.

“Ce n’est pas la première fois que je suis victime de ça”, commente Kyle Busch, à propos des pilotes capables de le battre sur un restart. “Le 2 (Brad Keselowski – ndlr) nous a tué au Kentucky. Il n’y avait personne qui pouvait le rattraper. La même chose est arrivée à Loudon, il était encore le meilleur. Aujourd’hui c’était au tour du 24.”

Si Kyle Busch s’est plaint également d’une voiture rétive tout au long de la course, son équipe a tout de même pu mettre le doigt sur des réglages qui l’ont aidé en fin de course.

“Jeff était capable de dépasser quand il était dans le trafic, peu de monde le pouvait”, ajoute Kyle Busch. “Vous nous avez vu nous battre toute la course, avec une voiture ayant des problèmes de tenue de route, mais Jeff n’a jamais eu ce problème alors ils sont certainement eu une bonne journée.”

Quatrième de la course, Matt Kenseth occupe la même position au classement général. S’il n’a toujours pas gagné cette année, il reste en bonne position pour décrocher un billet pour le Chase, puisqu’il est pour l’instant le mieux classé des pilotes ne s’étant pas encore imposé cette année.

S’il devait y avoir moins de seize vainqueurs cette année et que Matt Kenseth parvient à rester le premier des pilotes sans victoire au classement général, il serait qualifié pour le Chase.

risus. Praesent dapibus lectus venenatis diam libero in ut