Juan Pablo Montoya intéressé par le doublé Indy 500 / Coca 600

En 2015, Juan Pablo Monotoya se verrait bien tenter l’aventure du ‘Double Duty’ : Indy 500 + Coca-Cola 600. Pour cela, il attend que son patron Roger Penske fasse les démarches administratives pour participer aux épreuves de NASCAR Sprint Cup et d’IndyCar dans la même journée. Le Colombien semble enthousiaste à l’idée d’imiter Kurt Busch.

Après le ‘Double Header’ de Toronto, Juan Pablo Montoya s’est rendu dans l’Indiana la semaine dernière pour y disputer les Brickyard 400 sur l’ovale d’Indianapolis en NASCAR Sprint Cup. Omniprésent dans les sports automobiles, le natif de Bogota s’acclimate parfaitement au changement de voiture d’un week-end à l’autre ; ce qui lui a donné l’idée de réfléchir à un moyen de disputer le ‘Double Duty’ en 2015.

“Je pense que cela serait super mais je ne veux pas forcer Roger (Penske) à faire quoi que ce soit”, commence Juan Pablo Montoya. “J’ai prouvé que je pouvais faire de belles choses en qualification de la Sprint Cup. Le seul problème est que je n’arrive pas à trouver la solution à mon problème de sur-virage depuis l’épreuve du Michigan. C’était pareil à Indy la semaine dernière”, explique celui qui possède un contrat de 2 ans en IndyCar avec la Team Penske.

L’un des quatre Colombiens présents en IndyCar cette année a roulé en NASCAR sur deux ovales cette saison : le Michigan International Speedway et l’Indianapolis Motor Speedway. Après 7 saisons passées en NASCAR Sprint Cup Series pour le compte de la Ganassi Racing et une victoire à Pocono en IndyCar Series pour son retour dans la série en 2014, Montoya est peut-être le pilote le mieux préparé de toute l’histoire pour aller chercher les 1100 miles du ‘Double Duty’.

Vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en l’an 2000, JPM sait comment gagner en IndyCar sur le Brickyard. En revanche, le n°2 en IndyCar n’a jamais été en mesure de repartir du Charlotte Motor Speedway avec de très bons résultats. En effet, il compte seulement un top-5 et trois top-10 en 21 courses sur cet ovale (‘All-Star Race’ incluses). De plus, Montoya n’a terminé que 10 fois dans le tour du leader sur les 21 manches auxquelles il a participé en NASCAR.

Vraisemblablement plus à l’aise au volant d’une monoplace, le pilote Penske aura 39 ans l’année prochaine au moment de sa future tentative de ‘Double Duty’. L’avantage du Colombien est qu’il n’aura pas les mêmes contraintes physiques que Kurt Busch qui roulait principalement en NASCAR.

Juan Pablo Montoya pourra se concentrer sur les deux semaines de tests habituelles à Indy sans faire autant d’allers-retours entre Charlotte et Indianapolis que faisait le frère de Kyle Busch. “Physiquement, ce ne sera pas si dur que cela. Les voitures Penske (en NASCAR) sont très fortes sur n’importe quel type d’ovale intermédiaire. Si je pouvais tester à Charlotte ou sur une autre piste d’un mile et demi pour régler ma voiture comme je la voudrais… Je pense que cela pourrait le faire”, déclare Juan Pablo Montoya en conférence de presse à Mid-Ohio.

Un dernier mot sur la course IndyCar du week-end M. Montoya ?

“J’adore cette piste. C’est un joli tracé, très intéressant pour les fans.”

suscipit tristique ipsum Aenean justo ut felis consequat. ultricies mattis libero.