Austin Dillon met fin à la domination Toyota en Truck

Il a fallu attendre la onzième course de la saison pour voir un pilote ne roulant pas pour Toyota à s’imposer en NASCAR Camping World Truck Series et c’est Austin Dillon qui a brisé l’hégémonie du constructeur japonais en remportant l’épreuve de Pocono, les Pocono Mountains 150 en résistant dans les dix derniers tours pour décrocher sa sixième victoire en carrière dans la discipline.

Austin Dillon a pris l’avantage sur Clint Bowyer lors d’un restart à huit tours de la fin avant de se maintenir en tête de l’épreuve jusqu’au drapeau à damier, malgré les diverses neutralisations dans les derniers tours.

Pilote du truck n°3 de la Richard Childress Racing, Austin Dillon, devient le premier vainqueur au volant d’un truck autre que Toyota pour la première fois depuis le Texas le 1er novembre dernier et le succès de son frère Ty Dillon.




Alors que Clint Bowyer a connu un mauvais dernier restart, Austin Dillon a profité d’un push de Johnny Sauter qui s’est finalement classé deuxième. Le petit-fils de Richard Childress n’était pas le seul pilote de Sprint Cup présent en truck, puisque le rookie Kyle Larson était également présent afin de prendre de l’expérience. Quant à Clint Bowyer, il remplaçait au pied levé John Wes Townley, victime d’un accident en essais lors de l’épreuve d’ARCA et transporté à l’hôpital. Ce dernier n’a pas été autorisé à reprendre le volant pour la suite du week-end.

“Kyle est un grand pilote, mais je pense que je suis aussi bon sinon meilleur”, affirme le vainqueur du jour. “Nous allons nous battre contre lui toutes les semaines en espérant remporter le titre de rookie de l’année.”

Kyle Larson avait le meilleur truck en début de course, ce qui lui a permis de mener les dix-huit premières boucles, mais un problème en fin de course l’a contraint à s’éloigner de la lutte pour la victoire finale, terminant dix-huitième.

Sixième au moment du dernier restart, Joey Coulter termine finalement troisième devant Clint Bowyer et Ryan Blaney qui conserve ainsi sa place de leader du championnat.

La fin de course est marquée par deux incidents impliquant Tyler Reddick et German Quiroga Jr.. La NASCAR décidant d’exclure Tyler Reddick de la course pour conduite agressive.

venenatis consectetur Lorem id sed Curabitur