Dale Earnhardt Jr. favori pour le titre ?

Alors qu’il ne reste que cinq courses à disputer dans la saison régulière, Dale Earnhardt Jr. compte trois victoires et aborderait le premier tour du Chase en leader du championnat, avec le même nombre de points que Brad Keselowski et Jimmie Johnson, 2009. Ce serait une première pour le pilote de la Hendrick Motorsports qui occupe actuellement la deuxième place du championnat, 17 points derrière son coéquipier Jeff Gordon.

Trois victoires en une saison, une première depuis 2004

Depuis ses débuts à temps complet en NASCAR Sprint Cup Series, en 2000, il n’y a qu’une seule saison au cours de laquelle il a remporté plus de trois victoires, c’était en 2004, l’année de ses six succès. Depuis, jamais plus de deux succès par saison.




Pour la dernière saison avec son chef d’équipe Steve Letarte, ce dernier étant en partance pour devenir consultant pour le groupe NBC dès 2015, Dale Earnhardt Jr. est à un niveau encore jamais vu depuis son intégration à la Hendrick Motorsports en 2008. Seule sa saison 2004 peut être comparée à ce qu’il vit cette année.

Cette année Dale Earnhardt Jr. s’est imposé aux Daytona 500 pour la seconde fois de carrière, après 2004 et vient de réaliser le sweep à Pocono, une piste sur laquelle il ne s’était jamais imposé auparavant. C’est aussi la seconde fois de sa carrière qu’il réalise un sweep, la première étant à Talladega en 2002.

Le Chase en talon d’Achille ?

La qualification pour les playoffs étant acquise pour une quatrième année consécutive Dale Earnhardt Jr. et son équipe sont maintenant tournés vers les dix dernières courses de la saison. Si passer les deux premiers écueils semble à la portée des multiples vainqueurs cette saison, peut-être exception faite de Carl Edwards, la troisième série de trois courses ne permettra pas la moindre erreur pour atteindre la finale à quatre.

Pour être en finale à Homestead-Miami, il faudra passer les obstacles que sont Martinsville, le Texas et Phoenix, soit en étant le plus régulier des huit, soit en gagnant l’une des trois épreuves. S’il s’est déjà imposé à Phoenix ainsi qu’au Texas par le passé, ce n’est pas le cas de Martinsville.

Sa victoire au Texas remonte à la saison 2000, alors que ses succès à Phoenix furent acquis en 2003 et 2004, une éternité, d’autant que l’ovale d’un mile de l’Arizona a beaucoup évolué depuis ses deux victoires consécutives.

Sur les trois pistes sur lesquels les pilotes se rendront avant la finale de Miami, Dale Earnhardt Jr. y possède les statistiques suivantes : onze top-5 et seize top-10 à Martinsville en 29 courses courues. Il a également mené 893 tours sur le plus petit ovale de la saison, une place moyenne à l’arrivée de 12,8 pour un total de deux abandons.

Sur l’ovale du Texas, en 24 courses, Dale Earnhardt Jr. a compilé une victoire, quatre top-5, treize top-10, 448 tours menés, une place moyenne à l’arrivée de 15,0 et trois abandons.

Enfin, à Phoenix, outre ses deux succès, Earnhardt a acquis sept top-5 et onze top-10 en 24 courses, mené 509 tours, une place moyenne de 15,0 à l’arrivée et connu trois abandons.

suscipit at ut Curabitur risus vulputate, luctus ut