Scott Dixon s’impose encore une fois à Mid-Ohio

Le Néo-zélandais Scott Dixon sait comment faire pour s’imposer en IndyCar Series sur le tracé routier de Mid-Ohio, il l’a de nouveau démontré aujourd’hui pour la cinquième fois de sa carrière en tombant en panne d’essence si tôt le drapeau à damier franchi ! Le triple champion IndyCar s’impose devant le Français Sébastien Bourdais.

En s’imposant à Mid-Ohio pour la cinquième fois de sa carrière, Scott Dixon décroche son trente-quatrième succès en IndyCar, égalant Al Unser Jr. à la sixième place du classement des pilotes les plus victorieux. Ce succès est le dixième de la Chip Ganassi Racing à Lexington et le sixième de rang dans ces Honda 200.

“On est tombé en panne d’essence juste après la ligne d’arrivée”, déclare Scott Dixon qui s’est élance de l’arrière du peloton en début de course et a donc terminé premier, signant ainsi la toute première victoire de l’année pour la Chip Ganassi Racing en IndyCar.




Parti de la pole position Sébastien Bourdais termine en deuxième position à plus de cinq secondes devant James Hinchcliffe, Carlos Muñoz, Graham Rahal, Will Power, Charlie Kimball, Ryan Briscoe, Simon Pagenaud et Ryan Hunter-Reay pour le top-10.

Le début de course fut des plus mouvementé, comme souvent sur le tracé de Mid-Ohio, avec un accident dans le premier virage impliquant Tony Kanaan et Marco Andretti. Les deux pilotes ont été contraints d’abandonner sur le champ. Si l’incident à contraint les officiels à sortir la voiture de sécurité pour la toute première fois, James Hinchcliffe a profité de la confusion pour gagner de nombreuses positions.

Durant cette épreuve il ne faisait pas bon être prétendant au titre de champion, puisque le Brésilien Helio Castroneves a connu des soucis dès les tours de formation ce qui l’a contraint de revenir dans les stands pour que son équipe effectue les réparations nécessaires.

Ryan Hunter-Reay, qui avait alors la possibilité de capitaliser du fait des problèmes du Brésilien est parti à la faute dans la première moitié de l’épreuve et a lui aussi causé l’intervention de la voiture de sécurité. Cependant, le champion 2012 de la discipline est en mesure de repartir avec l’aide de l’équipe de sécurité et parvient à sauver un top-10.

Sur le plan comptable c’est l’Australien Will Power qui effectue la meilleure opération puisqu’il repart de Lexington avec la tête du championnat devant son coéquipier Helio Castroneves.

Si Sébastien Bourdais était l’homme à battre du début de course, Scott Dixon et son stratège Mike Hull ont parfaitement géré les évènements de la course pour se placer en tête au bon moment et ne plus être inquiétés à l’issue du dernier arrêt, d’autant plus que Josef Newgarden, alors en lice pour la victoire, a pris une pénalité pour avoir roulé sur son équipement dans les stands.

elit. suscipit libero. dapibus Curabitur venenatis leo.