La Joe Gibbs Racing ne fait pas appel

Suite à la course d’Indianapolis, la Joe Gibbs Racing fut violemment pénalisée pour une infraction constatée sur la Toyota Camry n°11 de Denny Hamlin en NASCAR Sprint Cup Series. L’équipe a choisi de ne pas faire appel de la décision prise par la NASCAR, acceptant ainsi les sanctions prises à son encontre.

Pour rappel, la pénalité inclut six semaines de suspension pour le chef d’équipe Darian Grubb, mais aussi pour le chef de voiture Wesley Sherrill, sans oublier une amende de 125 000 dollars pour Darian Grubb, ainsi que 75 points de pénalité tant au classement des pilotes qu’à celui des propriétaires.

À l’annonce de la sanction la Joe Gibbs Racing avait indiqué vouloir faire appel de la décision, mais uniquement de l’amende et des points retirés et non des suspensions infligées. Ce jeudi, Chris Helein le porte-parole de la Joe Gibbs Racing a indiqué que l’équipe avait choisi de faire marche arrière et ainsi de ne plus faire appel.




Darian Grubb et Wesley Sherrill ont débuté leur suspension et seront de retour pour le début des playoffs en septembre. En attendant, Mike Wheller, ingénieur de l’équipe, est nommé chef d’équipe par intérim, alors que Chris Gillin, un ancien chef de voiture supplée Wesley Sherrill.

Le week-end dernier Denny Hamlin s’est exprimé sur la sanction infligée par la NASCAR la jugeant particulièrement sévère, d’autant que pour le pilote de la Toyota Camry n°11, ce n’est pas la première fois que la NASCAR rencontre ce genre de choses.

“Je ne crois pas que cela soit la première fois que la NASCAR rencontre ce genre de situation avec les voitures dans les garages”, confiait ainsi Denny Hamlin. “Cela nous frappe durement, c’est certain.”

libero. ipsum Lorem massa tempus nec ut mattis facilisis fringilla dolor.