Marcos Ambrose maître de Watkins Glen

Pour la quatrième fois de sa carrière, Marcos Ambrose s’est imposé en NASCAR Nationwide Series sur le tracé routier de Watkins Glen. L’Australien a conduit la Ford Mustang n°09 sur la Victory Lane après avoir dominé la course et résisté à Kyle Busch dans les derniers tours. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a tout donné dans les dernières boucles, en vain…

Kyle Busch a une fois encore raté le coche d’une victoire en NASCAR Nationwide Series sur le Watkins Glen International à l’occasion des Zippo 200 at The Glen. Il faut dire que le pilote de la Joe Gibbs Racing est tombé une fois encore sur un Marcos Ambrose dans grands jours et n’a rien pu faire contre ça.

S’il a tout tenté, y compris sortir son adversaire dans le virage n°4 en début de course lors d’une attaque suicide, le pilote de la Toyota Camry n°54 n’a rien pu faire devant l’aisance de l’Australien sur cette piste qui s’impose pour la quatrième fois de rang après ses trois victoires acquises de 2008 à 2010, puisqu’il n’avait pas participé à cette épreuve ces trois dernières années. C’est aussi le premier succès du pilote de la Richard Petty Motorsports cette saison, pour son premier départ.




Leader de 48 des 82 tours, Marcos Ambrose s’impose avec 1,555 seconde d’avance sur Kyle Busch. Joey Logano prend la troisième place devant Brad Keselowski, qui lui aussi tout tenté en fin de course pour revenir, après son erreur dans l’Inner Loop en voulant résister à Kyle Busch au tour 63 lors de la dernière relance de la course. Alors qu’il aborde l’entrée de cette double chicane en tête, Brad Keselowski part en survirage du fait d’une vitesse trop importante de couper dans l’herbe, ce qui lui fait perdre quelques positions.

Cinquième, Matt Kenseth clôt un top-5 de pilotes venus de la Sprint Cup. Il faut descendre à la sixième place et Chase Elliott pour trouver trace d’un pilote régulier de la Nationwide. Malgré une bévue de ses mécaniciens en début de course, le pilote de la JR Motorsports est patiemment remonté et réalise une fois encore une bonne opération au championnat. Elliott Sadler, Ty Dillon, Paul Menard et Brian Scott complètent le top-10 d’une course neutralisée à cinq reprises.

Parti de la pole position, Brad Keselowski mène les cinq premiers tours, avant de céder le commandement à son coéquipier Joey Logano le temps de quatre tours. La première neutralisation au tour 13, change la stratégie initiale de plusieurs équipes et permet ainsi à certains pilotes de se décaler, mais surtout de régler une voiture parfois trop rétive et délicate à contrôler.

Il faut attendre le 27ème tour pour voir Marcos Ambrose hériter de la tête pour la toute première fois de la course. Le pilote australien restera dans cette position le temps de vingt-deux tours, abandonnant son bien le temps de la salve de ravitaillements sous drapeau vert. Une fois celle-ci terminée, le pilote de la Ford Mustang n°09 retrouve sa place de leader pour ne plus jamais la quitter et ainsi devenir le second pilote Ford à s’imposer cette année après Brad Keselowski.

Parmi les pilotes ayant perdu gros lors de cette deuxième course routière de la saison, Regan Smith, dont le potentiel dernier arrêt aux stands s’est très mal passé, son équipe oubliant de visser plusieurs écrous sur la roue avant droite. Résultat d’importantes vibrations à haute vitesse le contraignent à revenir dans les stands, perdant ainsi toute chance de bon résultat. Remonté aux portes du top-10 avant la dernière neutralisation, le pilote de la JR Motorsports voit une fois encore le sort s’acharner sur lui lorsqu’il doit repasser par les stands sous drapeau vert afin de nettoyer sa grille d’aération, car la température d’eau est trop élevée. Il termine à la dix-septième place, perdant ainsi dix points sur son coéquipier au classement général.

À douze courses du terme de la saison, Chase Elliott conserve les commandes du championnat pilotes avec douze points d’avance sur Regan Smith et treize sur un duo composé d’Elliott Sadler et Ty Dillon. Cinquième, Brian Scott pointe déjà à 45 unités.

in sem, mattis lectus felis elementum Nullam accumsan justo