Kevin Ward Sr. : ‘Peut-être que Tony Stewart fera dix ans de prison’

Dans une interview accordée au Syracuse Post-Standard, Kevin Ward Sr., le père de Kevin Ward Jr., n’hésite pas à remettre en question le pilotage de Tony Stewart lors de l’accident qui a coûté la vie au jeune pilote de 20 ans lors d’une épreuve de sprint car disputée samedi dernier sur le Canandaigua Motorsports Park.

Pour la première depuis le décès de son fils samedi dernier sur la Canandaigua Motorsports Park, Kevin Ward Sr. sort de son silence en pointant du doigt le pilotage de Tony Stewart a l’occasion de cette course de vingt-cinq tours.

Si l’enquête suit son cours, aucune charge criminelle n’est pour l’instant retenue à l’encontre du triple champion NASCAR Sprint Cup qu’est Tony Stewart, qui a déjà parlé à deux reprises aux enquêteurs. Pour Kevin Ward Sr., le père de Kevin Ward Jr., le pilotage de Tony Stewart est clairement en faute.




“Apparemment, Tony Stewart est le seul pilote à ne pas l’avoir vu”, affirme Kevin Ward Sr. à propos de l’accident survenu au quatorzième tour, alors que son fils portait une combinaison noire avec des bandes orange.

“La personne qui sait ce qui est arrivé cette nuit-là et peut-être fera-t-elle dix ans de prison”, ajoute Kevin Ward Sr.. “Est-ce qu’il va dire ce qu’il a fait ?”

Ce n’est pas seulement l’accident qui a coûté la vie à son fils qui énerve Kevin Ward Sr., mais aussi et surtout l’incident précédent lorsque le triple champion NASCAR Sprint Cup est allé au contact de Kevin Ward Jr., ce qui a causé l’abandon de ce dernier.

“Tony Stewart était le meilleur pilote sur la piste cette nuit-là”, poursuit Kevin Ward Sr.. “Pourquoi est-il allé aussi haut comme il l’a fait et tasser mon fils, il n’y a aucune raison pour ça.”

Kevin Ward Sr. ajoute que son fils n’était jamais sorti de sa voiture à l’issue d’un abandon avant samedi dernier. S’il l’a fait ce soir-là, c’est qu’il savait qui l’avait mis dans le mur à l’occasion de cette épreuve d’Empire Super Sprints.

Donec Nullam felis ut elementum et, ut mi, quis, leo elit. diam