Toyota recherche de la puissance moteur

Les problèmes moteurs de Toyota sont récurrents en NASCAR Sprint Cup Series, l’an dernier la fiabilité était en cause, cette année c’est le manque de puissance qui inquiète, car le manque de performance par rapport aux moteurs Hendrick et Roush-Yates est criant à tel point que les pilotes commencent à en parler. Sans une réponse rapide et efficace de Toyota, le titre pilotes échappera aux représentants du constructeur japonais.

Cinquante chevaux, c’est la puissance estimée manquante par Denny Hamlin. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a terminé septième et deuxième pilote Toyota, juste derrière Clint Bowyer, au Michigan. Devant, les cinq premières places ont été récupérées par trois moteurs Hendrick (Jeff Gordon, Kevin Harvick et Dale Earnhardt Jr.), un moteur Childress (Menard) ainsi qu’un moteur Roush-Yates (Joey Logano).

Du côté de TRD (Toyota Racing Development), la stratégie pour 2014 était claire, ne plus voir son image ternie par des explosions moteur à répétition. Les moteurs semblent donc moins puissants que l’an dernier, problème on ne rivalise plus avec les moteurs de la plate-forme Roush-Yates parfaitement exploités par le Team Penske ou encore ceux de la Hendrick Motorsports, qui sont également fournis à la Chip Ganassi Racing ainsi que la Stewart-Haas Racing.




Pourtant, David Wilson, le président de TRD se défend d’une quelconque baisse de puissance entre 2013 et 2014, mais il admet que son équipe travaille dure pour combler l’écart qui les sépare de la concurrence.

“En fin de compte nous apportons plus de performance”, a confié David Wilson à nos confrères de Sporting News. “Nous ne diminuons pas la puissance de nos moteurs de 50 chevaux. Je vous le garantis. Cependant, nous savons que nous devons travailler quand nous serons dans le Chase.”

Deux pilotes Toyota sont pour l’instant qualifiés pour les playoffs à trois courses de la fin de la saison régulière Kyle Busch et Denny Hamlin qui ont chacun une victoire. Alors que Matt Kenseth et Clint Bowyer sont pour l’instant qualifiés grâce à leur position au classement et ce malgré l’absence de victoire.

Sans un redressement rapide de Toyota la saison 2014 sera à oublier et il faudra penser à 2015 et la nouvelle règlementation en vigueur, que ce soit pour le constructeur moteur ou les différentes équipes.

Curabitur dapibus vulputate, mi, nec leo commodo amet, mattis lectus