Ryan Blaney met Kyle Busch KO à Bristol !

Ryan Blaney a profité d’un restart à sept tours de la fin de la course pour filer décrocher la victoire à l’occasion des Food City 300 disputés sur le Bristol Motor Speedway. La vingt-troisième course de la saison des NASCAR Nationwide Series a été retardée de plus d’une heure à cause de la pluie.

Jusqu’au dernier restart de la course Kyle Busch avait la meilleure voiture de la course, preuve en est avec ses 161 tours menés sur les 300 bouclés, mais le jeune pilote du Team Penske s’est montré plus fort que son aîné pour aller chercher la victoire sa première cette saison dans les séries nationales, sa seconde en vingt-quatre départs en Nationwide. Kyle Busch échouant ainsi dans la quête d’une septième victoire lors des neuf dernières courses de Nationwide à Bristol.

“C’est incroyable d’être ici, à Bristol, sur la Victory Lane”, commente Ryan Blaney. “J’étais vraiment inquiet pour ma deuxième place, car Kyle était si fort, mais nous étions prêts à saisir notre chance. Heureusement nous l’avons eu et nous avons su prendre l’avantage.”




En interview après la descente de sa voiture, Kyle Busch a remis en cause la dernière relance de Ryan Blaney, qu’il qualifie ni plus ni moins que d’illégale.

“Le leader a toujours le pire désavantage”, déclare ainsi Kyle Busch. “La 22 (Blaney) était 5 mph plus rapide que moi à la première double ligne. Je n’y suis pas allé, parce que je ne voulais pas y aller, mais tout le monde derrière moi essayait d’y aller. C’est stupide. Un de ces jours je vais ralentir tout le monde et accélérer fort. Vous êtes censés être les uns derrières les autres sur les relances. Quand le leader accélère, tout le monde est censé accélérer.”

Le point de Ryan Blaney est bien différent de son adversaire battu : “Kyle n’y est pas allé et a dit que ses pneumatiques étaient cramés, mais nous avons attendu la seconde ligne jaune pour y aller. Nous avons pu lui résister, c’était une sacré course.”

Ryan Blaney s’est remis d’un contact avec Kyle Larson a dix-neuf tours du drapeau à damier avant de battre Kyle Busch.

Leader du championnat, Chase Elliott termine à la troisième place devant deux de ses rivaux, Ty Dillon et Regan Smith. Le jeune pilote de la JR Motorsports avait la plus belle vue lors de la dernière relance, mais n’a pas été en mesure d’en profiter.

“De ce que j’ai vu, il n’y a rien eu de mal, ni de faute”, commente celui qui a mené 59 des 149 premiers tours de la course. “J’ai vu Kyle faire une erreur rare sur la relance. C’était difficile de ne pas faire patiner les pneumatiques. Un pilote (Busch), l’a fait et l’autre en a profité.”

Le plus grand rival de Kyle Busch semblait être Kyle Larson, mais son accident avec Ryan Blaney dans les vingt derniers tours à totalement changé la donne, puisque la collision entre les deux voitures à envoyé Larson en tête à queue avant d’être percuté par son coéquipier de la Turner Scott Motorsports Dylan Kwasniewski.

Outre Kyle Busch, Kyle Larson, Chase Elliott et Ryan Blaney, le seul autre pilote à s’être montré en tête du peloton se nomme Elliott Sadler, mais le pilote de la Joe Gibbs Racing a connu une fin de soirée compliquée dans la Thunder Valley. Troisième du championnat à seize unités avant le début de la course, il termine à une modeste vingt-neuvième place suite à un accident avec Timmy Hill au tour 185.

Au classement général Chase Elliott continue de dominer, avec désormais treize points d’avance sur Regan Smith, trente sur Ty Dillon, quarante-deux sur Elliott Sadler et cinquante-et-un sur Brian Scott.

mi, accumsan quis elementum Praesent odio Curabitur ante. porta.