Ça chauffe entre Kyle Busch et Dave Rogers suite au crash de Bristol

C’est traditionnellement le mardi que la Joe Gibbs Racing effectue sa réunion pour débriefer le week-end de course qui vient de s’écouler et préparer celui qui arrive en NASCAR Sprint Cup Series. Après l’incident de Bristol, la réunion de mardi pourrait être intéressante et aboutir à la fin du duo formé par Kyle Busch et son chef d’équipe Dave Rogers.

Lors des IRWIN Tools Night Race disputés sur le Bristol Motor Speedway, Kyle Busch a connu une nouvelle contre-performance sa quatrième de rang avec une trente-sixième place à l’arrivée suite à un accident avec Aric Almirola, Brian Vickers et Clint Bowyer et ce alors qu’il disposait d’une bonne voiture.

Mais voilà, le pilote de la Joe Gibbs Racing a commis une erreur en faisant un excès de vitesse dans les stands lors du premier arrêt de la course sous drapeau jaune, ce qui l’a relégué à l’arrière du peloton et mis dans une position potentiellement dangereuse.




Pour réussir à Bristol il faut garder son calme, que ce soit sur la piste dans les stands, mais aussi dans les échanges radio, ce qui n’a pas été le cas de l’équipe n°18 ce samedi soir dans la Thunder Valley.

En effet, à l’issue de l’accident, Kyle Busch a rapidement compris que quelque chose n’allait pas sur sa Toyota Camry et qu’il fallait changer la suspension ce qu’a demandé le natif de Las Vegas, mais du fait du trop grande animation sur son canal radio et du bruit environnant sur le Bristol Motor Speedway, la question n’a pas été entendue et a dû réitérer sa demande dans des propos un peu plus crus qu’à l’origine.

“J’ai besoin d’une toute nouvelle suspension à l’avant droit, une toute nouvelle suspension à l’avant droit”, a initialement demandé Kyle Busch avant de poursuivre : “Je serai derrière le mur dans deux putain de tours.”

La réponse de Dave Rogers ne s’est pas faite attendre : “Gare toi derrière le truck et mets ton petit cul de geignard dans le bus.”

Ce seul échange radio résume la frustration de la structure n°18 en NASCAR Sprint Cup Series qui ne compte que trois top-10 sur les douze dernières courses disputées, des deuxièmes places enregistrées au Kentucky, à Loudon puis Indianapolis. Une série noire qui a fait plonger Kyle Busch à la dix-septième place du classement général à 216 points du leader Jeff Gordon.

Alors que la Joe Gibbs Racing a choisi de passer à quatre structures en engageant Carl Edwards dès la saison prochaine, l’équipe devrait se livrer à un véritable jeu de chaises musicales pour ses chefs d’équipe. Ainsi, c’est Adam Stevens qui est pressenti pour devenir le chef d’équipe de Kyle Busch alors que Dave Rogers passerait avec Denny Hamlin. Darian Grubb devrait pour sa part travailler avec Carl Edwards.

tempus elit. sit efficitur. id, in risus velit, sed