La course au Chase s’intensifie

Alors que douze pilotes sont assurés de participer aux playoffs en cette année 2014, il reste quatre places à prendre et ce alors qu’il ne reste que deux épreuves de NASCAR Sprint Cup dans la saison régulière. Toute erreur est désormais interdite, sous peine de ne pas avoir la possibilité de jouer le titre à Homestead au mois de novembre.

Les douze pilotes victorieux cette année sont assurés de participer aux playoffs. Dans l’ordre du classement général, il s’agît de Jeff Gordon, Dale Earnhardt Jr., Brad Keselowski, Joey Logano, Jimmie Johnson, Kevin Harvick, Carl Edwards, Kyle Busch, Denny Hamlin, AJ Allmendinger, Kurt Busch et Aric Almirola.

Il reste donc quatre places à prendre. Si l’une d’elles ne devrait pas échapper à Matt Kenseth qui fait un solide cinquième du classement général et ce malgré son absence de victoires cette année, la bataille fait rage pour s’attribuer l’une des trois places restantes.




À deux épreuves de la fin de la saison régulière, Ryan Newman, Clint Bowyer et Greg Biffle accompagneraient Matt Kenseth dans le Chase, mais Kyle Larson et Kasey Kahne y croient encore. Seul problème leur irrégularité est pour le moment un handicap certain puisqu’ils comptent respectivement 26 et 33 points de retard sur Greg Biffle.

Une victoire de l’un des six pilotes cités dans le paragraphe précédent lors de l’une des deux courses restantes dans la saison régulière leur assurerait une place en playoffs. Problème, si un pilote qui ne s’est toujours pas imposé cette année, mais qui est dans le top-30, parvient à décrocher le drapeau à damier, cela fera une place de moins à attribuer. Parmi les pilotes encore non cités étant éligibles : Brian Vickers, Jamie McMurray, Austin Dillon ou encore Paul Menard.

À Bristol plusieurs pilotes sont passés à côté, Kasey Kahne a perdu gros en terme de points, alors que Matt Kenseth a eu une chance de victoire, tout comme Jamie McMurray.

Cependant, sur l’ovale ultra-rapide d’Atlanta, où la puissance moteur sera aussi importante que la gestion de l’usure des gommes, la victoire semble promise à un pilote Chevrolet et plus particulièrement un pilote dont le bloc moteur est issu des ateliers de la Hendrick Motorsports. Comme souvent, la décision se fera donc à Richmond, à l’occasion d’une course nocturne qui promet une fois encore d’être électrique et électrisante.

Aenean quis Aliquam commodo mattis Praesent leo. felis Curabitur