La Hendrick a roulé deux jours à Martinsville

Pour préparer les playoffs e la NASCAR Sprint Cup de la meilleure des manières, la Hendrick Motorsports a choisi de tester pendant deux jours sur le Martinsville et ce avec ses quatre voitures. Un choix surprenant pour certains, mais la Hendrick Motorsports est sure de son fait sur les ovales intermédiaires.

Trois des quatre tests de la Hendrick Motorsports se tiendront sur des ovales plats. Outre les deux journées à Martinsville, la Hendrick Motorsports a également prévu de rouler au New Hampshire ainsi qu’à Phoenix. Bien que la moitié des courses du Chase se dispute sur des ovales d’un mile et demi, la Hendrick Motorsports n’a gardé qu’un test sur ce type de piste, ce sera bien évidemment pour Homestead, le théâtre de la finale.

La Hendrick Motorsports a pourtant gagné trois des quatre dernières courses disputées à Martinsville, mais l’équipe fondée par Rick Hendrick veut absolument corriger les problèmes qu’elle a connus sur cette piste en mars dernier.




“Nous avons reconnu que nous avons eu des problèmes de tenue des pneumatiques ici la dernière fois que nous sommes venus”, confie Jeff Gordon pour expliquer la présence des quatre structures de la Hendrick Motorsports sur le plus petit ovale de la saison. “Nous pensions que nous avions besoin de venir ici pour faire des tests.”

Si le New Hampshire Motor Speedway est la deuxième piste des playoffs, le Phoenix International Raceway est en revanche le pénultième tracé de la saison, une piste bien souvent clé dans l’attribution des playoffs, comme l’an dernier lorsque Matt Kenseth, à sept points de Jimmie Johnson avant le début de la course avait perdu vingt-et-un point sur son rival de la Hendrick Motorsports du fait d’une voiture ayant une mauvaise tenue de route. La semaine suivante, Jimmie Johnson remportant on sixième titre.

Le sextuple champion a aussi connu des déboires dans l’Arizona, notamment en 2012, lorsqu’il a été victime d’une crevaison, endommageant trop sa voiture, ce qui l’a contraint à abandonner la tête du championnat à Brad Keselowski, qui fut sacré une semaine plus tard.

porta. lectus suscipit nec non nunc amet, fringilla