Course désastreuse pour Simon Pagenaud à Fontana

Les maigres espoirs de titre de Simon Pagenaud se sont envolés dès les premiers tours de course sur l’ovale de Fontana. Le meilleur Français en IndyCar s’est battu avec les réglages de sa monoplace pendant toute la durée des MAVTV 500 et termine finalement 20ème à 7 tours de retard du vainqueur Tony Kanaan.

243 tours seulement pour Simon Pagenaud qui, à la régulière, n’a pu boucler les 250 tours que l’épreuve comptait. Dans la carrière du Montmorillonnais, cela doit être l’une des pires sinon la pire course de sa carrière. Franchir la ligne d’arrivée à spet tours de retard alors qu’on est le troisième meilleur pilote du plateau IndyCar doit être difficile à digérer pour notre Français.

“Ce n’est pas vraiment la nuit dont j’avais rêvé. On ne sait pas encore ce qu’il s’est passé avec la voiture mais en tout cas cela ne s’est pas passé comme nous l’avions prévu,” commence Simon Pagenaud. “Nous avons reconstruit la voiture après l’accident du Mercredi mais elle n’a jamais été aussi bonne ce week-end. On a fini à 7 tours de retard et je ne sais pas d’où vient le problème.”

Non seulement Pagenaud n’a pu se battre pour la victoire et espérer que ses rivaux commettent des erreurs, mais il n’a pas non plus réussi à garder sa troisième place au classement général puisque le leader de la Schmidt Peterson Motorsports s’est vu repoussé jusqu’en cinquième place au championnat. Scott Dixon et Juan Pablo Montoya lui subtilise sa place sur le podium final du championnat grâce à leur bon résultat à Fontana et à l’avantage que leur ont procuré les points doublés.

Les courses de 500 miles ont fait du tort au Français cette année. 12ème à Indy, 6ème à Pocono et 20ème à Fontana. Des résultats qui ont terni quelque peu les bonnes performances du n°77 sur les ovales plus petits où Simon Pagenaud a terminé assez souvent dans les six premiers ces deux dernières années.

Pagenaud n’est pas un pilote Américain et n’a donc pas cette science du pilotage sur ovale qu’on les pilotes issus de l’IRL par exemple, malgré ses progrès notables depuis son arrivée en IndyCar. Le pilote SPM a donc perdu de précieux points lors des épreuves de la ‘Triple Crown’.

Son palmarès en 2014: 1 pole position, 2 victoires, 8 top-5, 12 top-10 et 59 tours menés en 18 départs.

Son avenir en 2015: “J’ai passé trois années formidables à la Schmidt Peterson Motorsports. Pas encore de décision définitive sur mon futur mais bientôt… Dans les deux semaines à venir surement.”

Sur l’accident de Mikhail Aleshin: “Je suis allé le voir à l’hôpital le lendemain de la course pour prendre de ses nouvelles”.

Aliquam ut id, dolor. velit, lectus Donec ut