Juan Pablo Montoya : pilote préféré des fans en 2014, menace pour ses rivaux en 2015

Juan Pablo Montoya a récemment été élu ‘Pilote le plus populaire en IndyCar’ par les fans qui ont voté. Une récompense qui vient clôturer une bonne saison après son come-back dans la monoplace américaine. L’occasion également de revenir en bref sur son année 2014 et sa prestation générale sur ovale.

Le Colombien est revenu en IndyCar en 2014 à temps complet dans le baquet n°2 de la Team Penske, après avoir passé 6 ans en Formule 1, puis, 7 ans en NASCAR. Pilote très complet, Montoya a gagné en TUSCC (triple vainqueur des 24h de Daytona), en CART (où il fut champion en 1999), en F1 (notamment le Grand Prix de Monaco en 2003), en NASCAR (deux courses routières) et en IndyCar (notamment l’Indy 500 en 2000). Le natif de Bogota a couru pour les plus grandes équipes de la planète automobile : Chip Ganassi Racing, Williams F1 Team, Mclaren F1 et maintenant la Team Penske.

A 38 ans, beaucoup de personnes étaient curieuses de voir ce qu’il pouvait faire en revenant à son premier amour : la monoplace. Dans le paddock IndyCar, on pensait que Montoya retrouverait vite ses qualités de pilotes ‘open-wheel’ et progresserait au fur et à mesure de la saison pour aller chercher son premier podium ou sa première victoire dans la série depuis 14 ans.

Juan Pablo Montoya n’a pas déçu pour son arrivée dans le Team Penske en remportant la pole position sur le ‘Tricky Triangle’ de Pocono avec la victoire à la clé. Il est d’ailleurs le meilleur pilote sur ovale en 2014 avec six top-5 en six courses et repart avec le titre honorifique de ‘Champion IndyCar sur ovale’, avec 42 points d’avance sur Helio Castroneves.

Belle performance pour quelqu’un qui se remet dans le bain petit à petit. Mais il faut dire que le n°1 Colombien en IndyCar a été bien aidé par le package Penske/Chevrolet qui a fonctionné à merveille cette saison. Sur ovale, le Team Penske était largement au dessus du lot en 2014 et au classement général les trois pilotes de l’écurie ont terminé dans les quatre premiers avec la quatrième place finale de Montoya.

Ce qui nous laisse penser que l’ancien pensionnaire du Williams F1 Team sera un sérieux prétendant au titre de champion 2015. Mais attention tout de même à ses coéquipiers Will Power et Helio Castroneves qui font partie du gratin de la discipline. Au final, si Montoya a surpris par ses performances aussi tôt dans la saison, il reste le troisième larron de l’équipe du ‘Capitaine’ Roger Penske.

Juan Pablo Montoya : “Je veux remercier Roger Penske pour cette opportunité fantastique qu’il m’a offert au sein de son équipe. Le team a été très compétitif toute l’année et j’ai pris beaucoup de plaisir. Je me sentais comme un gamin de 5 ans avec son nouveau jouet. J’ai retrouvé ma motivation et je compte travailler très dur pendant la pré-saison pour revenir en 2015 avec un objectif on ne peut plus clair: gagner des courses et viser le titre de champion, si je suis dans une position favorable en fin d’année.”

Si ‘JPM’ veut se battre pour le championnat en 2015, il devra démarrer la saison sur les chapeaux de roue et s’améliorer sur circuits routiers/urbains où il ne pointe qu’à la 12ème place au classement fictif. Ce déséquilibre est pour le moins paradoxal: en NASCAR, il n’a jamais réussi à gagner sur ovale, mais il tentait sa chance quand on arrivait à Sonoma ou Watkins Glen. Alors qu’en IndyCar, c’est le meilleur pilote sur ovale, mais il est en retrait la plupart du temps quand il s’agit de tracés routiers/urbains.

En effet, son apprentissage de la Dallara DW12 va prendre du temps et il est normal que le Colombien ne soit pas dans le top-10 à chaque course quand on voit la compétitivité de la série sur les pistes Américaines. En revanche, après avoir effectué plus de 250 départs en NASCAR Sprint Cup Series dont 34 week-ends de course minimum par an à tourner sur un ovale, il est logique de penser que l’expérience acquise en NASCAR lui aura été bénéfique pour son retour en IndyCar.

dictum id, facilisis venenatis eleifend neque. non