Kyle Busch les écœure tous !

À deux reprises Kyle Busch est remonté de l’arrière du peloton pour s’imposer en NASCAR Camping World Truck Series sur le Chicagoland Speedway à l’occasion des Lucas Oil 225. Le pilote de la Kyle Busch Motorsports devancé Matt Crafton qui s’empare ainsi des commandes au championnat des pilotes à sept courses du terme de la saison.

Pour la sixième fois de la saison et sa quarante-et-unième fois en carrière Kyle Busch a terminé sur la Victory Lane en NASCAR Camping World Truck Series. Sous le drapeau à damier il devance Matt Crafton d’une seconde et 130 millièmes, ce qui permet à ce dernier de s’emparer des commandes du championnat devant son coéquipier Johnny Sauter pour cinq points, alors que Ryan Blaney est troisième à seize unités.

Austin Dillon termine à la troisième place suivi du rookie Tyler Reddick et de Jeb Burton.

Malgré l’adversité, Kyle Busch a pointé en tête à 66 reprises sur les 150 tours programmés. Il a pris l’avantage à seize tours de la fin sur Austin Dillon en profitant du trafic. Austin Dillon a également dû abdiquer dans les derniers tours face à Matt Crafton.




“Quand je chassais le truck n°20 (Dillon) pour la tête, j’étais vraiment très sous-vireur derrière lui”, déclare Kyle Busch quelques instants après sa victoire. “L’aéro sur ces choses est vraiment terrible et je déteste cela, mais heureusement j’ai pu profiter d’un pilote retardataire pour passer et nous avons été en mesure de la gagner.”

Parti de la trente-deuxième place sur la grille de départ, car les qualifications ont été annulées, il fallait donc se baser sur les temps réalisés lors de la première séance d’essais, mais comme Kyle Busch était retenu par les activités médias pour le Chase de la Sprint Cup, il n’a pu effectuer le moindre tour. Avant le drapeau jaune de compétition imposé par la NASCAR au tour 30 et survenu au tour 31, Kyle Busch était remonté en quatrième position.

Un excès de vitesse dans les stands plus tard et Kyle Busch est contraint de repartir de l’arrière du peloton, en l’occurrence la 27ème place au tour 36. Il faudra attendre le tour 52 pour voir Kyle Busch prendre la tête de l’épreuve des mains de son coéquipier Darrell Wallace Jr..

Cependant, les problèmes n’allaient pas s’arrêter là pour Kyle Busch qui a récupéré un débris sur sa grille ce qui a fait monter la température d’eau à un niveau élevé et contraint le pilote du Truck n°51 à abandonner la première place juste avant que Norm Benning ne vienne taper le mur et contraindre les officiels à sortir le drapeau jaune pour la deuxième fois.

Les leaders sont repassés par les stands ce qui a permis à l’un des mécaniciens de Kyle Busch d’enlever le débris. Dès la relance Kyle Busch repris sa marche en avant, se construisant un matelas de quatre secondes d’avance en tête de l’épreuve, avant un arrêt sous drapeau vert au tour 110.

Todd Shaffer, qui a raté l’entrée des stands au tour 112, part en tête à queue dans l’herbe et force une fois encore les officiel à sortir le drapeau jaune, alors que Kyle Busch est à un tour. Il bénéficie alors du wave around lorsque les leaders sont repassés par les stands.

Reparti en huitième position, il s’est retrouvé bloqué derrière Austin Dillon pendant une quinzaine de tours avant de trouver l’ouverture à l’entrée du tri-ovale en profitant de la présence de Michael Affarano.

ut Phasellus elit. vulputate, Nullam commodo