Le restart nouveau problème majeur pour Kevin Harvick ?

Après avoir connu de nombreux problèmes dans les stands cette année en NASCAR Sprint Cup Series, Kevin Harvick a connu une bonne course de ce côté-là sur le New Hampshire Motor Speedway, en revanche il s’est retrouvé en difficulté lors des relances et n’a pas hésité à le dire à l’issue de la course.

Est-ce Kevin Harvick qui a raté toutes ses relances de fin de course ou Joey Logano qui a parfaitement joué le coup ? Le pilote de la Stewart-Haas Racing se défend en déclarant qu’il n’est absolument pas fan des relances de son adversaire, il a d’ailleurs été rejoint sur cette ligne, par le deuxième de la course, Kyle Larson.

“Je pensais que c’était très clair sur la règle de la zone de relance, vous démarrez entre la double marque et la simple marque”, commente Kevin Harvick. “Il est assez évident qu’il était une à deux longueurs de voiture avant la première marque lorsqu’il démarrait.”




Après avoir critiqué la méthode de son adversaire, le pilote de la Stewart-Haas Racing s’est dit prêt à être plus agressif à l’avenir.

“Peut-être dois-je être plus agressif sur mes relances et démarrer plus tôt que la double ligne”, ajoute Kevin Harvick. “Vous devez être agressif. C’est un endroit difficile pour l’être.”

Leader pendant 104 tours, le pilote de la Chevrolet n°4, faisait clairement partie des favoris à la victoire dans l’emballage final, mais les deux pilotes Penske ont mené la vie dure à Kevin Harvick qui a dû se contenter de la troisième place sous le drapeau à damier.

“À un moment je pensais que nous allions gagner la course, puis la chose suivante dont je me souviens est qu’il [Keselowski] était à ma hauteur et moi hors trajectoire”, se remémore Kevin Harvick. “C’était de la course dure, j’adore ça.”

Troisième du championnat à sept points du leader Brad Keselowski, Kevin Harvick sait que s’il reste sur le même rythme à Dover, il se qualifiera pour le deuxième tour des playoffs et ce même s’il ne gagne pas la troisième et dernière course du premier tour, le Challenger Round.

ipsum consequat. ante. elit. ultricies eleifend nec risus. ut dictum velit, sed