Jeff Gordon en route pour son premier titre de champion

Le pilote de la Chevrolet SS n°24 n’a jamais été champion depuis que le format des playoffs a été instauré en 2004 dans la première division NASCAR. À ce titre Jeff Gordon estime être en lice pour son premier titre de champion, bien qu’il ait déjà remporté quatre fois le trophée de champion en 1995, 1997, 1998 et 2001 avec l’ancien format.

Quadruple champion dans la première division NASCAR, Jeff Gordon insiste à chaque occasion qu’il est marqué Winston sur le trophée et non Sprint, la marque du groupe R. J. Reynolds Tobacco Company étant le sponsor titre de la première division de 1972 à 2003.

Ainsi quand Jeff Gordon affirme rouler pour son premier titre de champion en NASCAR Sprint Cup, il a en partie raison. Cependant, une chose est certaine, la saison 2014 est sa meilleure depuis longtemps et la résurrection du Drive for Five, sa façon de désigner sa quête d’un cinquième titre, est plus que jamais d’actualité.




“C’est mon premier”, a ainsi confié Jeff Gordon ce mercredi lors de la journée média réservée aux pilotes qualifiés pour le deuxième tour des playoffs. “Ce n’est pas mon cinquième. Je n’ai jamais gagné la Sprint Cup. Je n’ai jamais gagné avec ce format.”

Outre ses quatre titres de champion Jeff Gordon comptabilise 92 victoires dans la division reine, la dernière ayant été acquise le week-end dernier sur l’ovale de Dover. Il s’est également imposé au Kansas cette année lors de la première venue de la Sprint Cup sur cette piste. C’est d’ailleurs le Kansas Speedway qui est au programme cette semaine pour la première course du deuxième tour des playoffs.

Cependant, le pilote de la Hendrick Motorsports ne se définit pas comme un favori, puisqu’il compte moins de victoires que Brad Keselowski (quatre contre cinq – ndlr) et n’a mené que 665 tours contre 1592 à Kevin Harvick, 1496 à Brad Keselowski. Jimmie Johnson avec 1035 et Joey Logano avec 794 font également mieux que le pilote de la Chevrolet SS n°24.

“Ces gars ont été meilleurs que nous à certains moments”, ajoute Jeff Gordon. “Notre équipe à quel point elle est forte lorsque nous étions en fin de course et que nous devions aller chercher la victoire. Nous n’avons jamais flanché.”

À égalité de points avec onze autres pilotes, Jeff Gordon occuperait la cinquième place avec l’ancien format du Chase alors qu’il serait un solide leader avec le format en vigueur jusqu’à la fin de la saison 2003.

“Maintenant vous gagnez un championnat différemment”, explique Jeff Gordon. “Je ne dis pas que l’équipe la plus forte ne s’impose pas. J’adore le fait que nous avons gagné quatre championnats dans ce sport. C’était il y a si longtemps et dans un format différent, vous devez presque séparer les deux.”

Alors qu’il reste sept courses à disputer cette saison, il n’y a plus que douze pilotes en lice pour le titre de champion. Il ne seront plus que huit pour les épreuves de Martinsville du Texas et de Phoenix, alors qu’il ne restera que quatre pilotes à égalité pour la finale à Homestead.

“Je ne le regarde pas comme le (titre) n°5”, concède Jeff Gordon. “Je vois que nous avons une grande équipe qui a une grande possibilité d’y aller et de gagner un championnat.”

amet, Aliquam ut nec diam dictum eget id, tristique facilisis accumsan leo.