La victoire pour le Wayne Taylor Racing, le titre pour Action Express !

La Corvette DP du Daytona Prototype, menée par Jordan et Ricky Taylor, et Max Angelelli, s’est imposée à l’issue de la course de Petit Le Mans à Road Atlanta, dernière manche du Tudor United Sports Car Championship. Deuxième de l’épreuve, sur leur Corvette DP du Action Express Racing, Christian Fittipaldi et Joao Barbosa, épaulés par Sébastien Bourdais à Road Atlanta, décrochent le titre de champion.

C’est Jordan Taylor, alors au volant, qui a parachevé le travail de son équipe en prenant le commandement au détriment de Christian Fittipaldi dans l’avant-dernière des dix heures de course, avant de creuser l’écart. Un écart cependant réduit à néant après une nouvelle intervention de la voiture de sécurité. La course était relancée pour… six minutes, et Taylor conservait l’avantage jusqu’à la ligne d’arrivée, signant sa deuxième victoire cette saison.

« Nous avons réglé la voiture pour la nuit, car nous voulions une voiture qui fonctionnait bien dans des conditions plus fraîches, expliquait Jordan Taylor après l’arrivée. Les dernières heures de course sont toujours les plus importantes ».

Deuxième, Fittipaldi savourait surtout son titre avec son équipier Joao Barbosa, les deux hommes (qui avaient signé la pole position à Road Atlanta) devenant les premiers champions de l’histoire du Tudor United Sports Car Championship, après s’être imposés cette saison à trois reprises, avec notamment une victoire lors des 24 Heures de Daytona, l’épreuve inaugurale du championnat. A noter que la troisième place revenait ce week-end à la Ford Riley du Ganassi Racing pilotée par Scott Pruett, Memo Rojas et Scott Dixon.

Quatrième, la Delta Wing décroche son meilleur résultat absolu, dans une classe Prototype bien amoindrie. La Ligier-HPD du OAK Racing pilotée par Alex Brundle, Gustavo Yacaman et Ho-Pin Tung a notamment été contrainte à l’abandon après des problèmes moteur, puis surtout un accrochage qui lui a coûté une suspension et une direction.

Cinquièmes du classement général, Renger van der Zande, John Martin, Alex Popow et Mirco Schultis décrochent la victoire dans la catégorie Daytona Prototype.

En catégorie GTLM, c’est une Porsche 911 RSR qui s’est imposée, mais c’est celle du Falken Tire Porsche emmenée par le trio Henzler/Sellers/Holzer qui a décroché la, non sans avoir défendu chèrement sa position après la dernière neutralisation victoire devant la 911 RSR officielle de Michael Christensen, Patrick Long et Earl Bamber. Troisième sur la Viper SRT GTS-R qu’il partageait avec Marc Goossens et Ryan Hunter-Reay, le Québécois Kuno Wittmer décroche (seul) le titre GTLM, alors que Jonathan Bomarito, son équipier habituel, et qui comptait naturellement le même nombre de points avant Petit Le Mans, avait été placé dans la deuxième Viper SRT avec Farnbacher et Bell.

Enfin, la catégorie GTD a été remportée par une Audi R8 LMS, celle du Paul Miller Racing, avec Bryce Miller, Matt Bell et Christopher Haase au volant.

dapibus luctus ut Nullam Donec mi, commodo eleifend ut nec dictum