Joey Logano résiste à tout au Kansas pour s’imposer

De nombreux chasers se retrouvent en difficulté au championnat, pas Joey Logano qui s’impose sur le Kansas Speedway et valide son billet pour le troisième tour des playoffs. Grâce à ce succès il prend la tête du championnat pour la toute première fois de sa carrière. En revanche, la Hendrick Motorsports a connu une défaillance rare.

Le Contender Round compte trois courses, le Kansas Speedway, le Charlotte Motor Speedway, puis le Talladega Superspeedway. Si l’épreuve disputée sur l’ovale de l’Alabama fait peur à tout le monde du fait de l’utilisation des plaques de restriction, la course de cette semaine sur le Kansas Speedway était également crainte par de nombreux observateurs.

Les crevaisons ont une fois encore été nombreux sur à l’occasion de la trentième manche de la saison, les Hollywood Casino 400 et les victimes se nomment notamment Brad Keselowski, Dale Earnhardt Jr., ou encore Jimmie Johnson.




Leader lors de 121 tours, Joey Logano n’a pas craqué, résistant même à Kyle Larson dans les derniers tours de la course pour s’imposer pour la cinquième fois de la saison. Le pilote de la Team Penske s’empare ainsi de la tête du classement pour la toute première fois de carrière et valide son billet pour le troisième tour des playoffs, l’Eliminator Round, qui regroupera les épreuves de Martinsville, du Texas et de Phoenix.

“Kyle (Larson) est très rapide, mais nos voitures étaient assez similaires sur la fin [en terme de performance]. Nous sommes qualifiés pour le tour suivant et c’est incroyable”, commente Joey Logano. “La Team Penske est où elle doit être. Malheureusement Brad a connu des problèmes (aujourd’hui).”

Derrière Joey Logano, Kyle Larson enregistre son quatrième top-10 en autant de courses, sa troisième deuxième place de la saison après les courses de Fontana et du New Hampshire il y a deux semaines.

Souvent en difficulté sur le Kansas Speedway, sans qu’il ne sache lui-même pourquoi, Kyle Busch prend la troisième place devant Martin Truex Jr. qui signe son meilleur résultat de la saison. Carl Edwards complète le top-5 suivi de Ryan Newman, Denny Hamlin, Austin Dillon, Paul Menard et Brian Vickers.

“Aujourd’hui c’était une course où il fallait survivre et nous l’avons fait”, cette phrase a été prononcée par Jeff Gordon quelques instants après être descendu de sa voiture en quatorzième position. Le quadruple champion est le seul pilote de la Hendrick Motorsports a être passé à travers les mailles du filet sur l’ovale d’un mile et demi du Kansas, même s’il s’est battu en fin de course avec la tenue de route de sa Chevrolet SS n°24.

Malgré des problèmes de pneumatique en fin de course, Kevin Harvick termine à la douzième place suivi par Matt Kenseth et Jeff Gordon, ce qui place ses trois pilotes dans une position délicate au championnat avant la manche de Charlotte.

Plusieurs autres candidats au titre ont connu une course difficile au Kansas à commencer par Jimmie Johnson, impliqué dans un accident avec Greg Biffle au tour 85 pour ce qui était alors la troisième neutralisation de la course, la troisième en quinze tours.

Au tour 123, alors qu’il est leader de la course, Dale Earnhardt Jr. tape le mur et doit rejoindre son coéquipier dans les garages pour des réparations. C’est ensuite Brad Keselowski qui a tapé le mur au tour 160 alors qu’il était en cinquième position.

Au classement général Joey Logano compte six points d’avance sur Kyle Busch, neuf sur le duo Carl Edwards et Ryan Newman, alors que Denny Hamlin est cinquième à onze longueurs.

Alors qu’il reste deux courses à disputer dans ce deuxième tour des playoffs les quatre pilotes les moins bien classés se nomment Kasey Kahne (25 points de retard), Brad Keselowski (39 points de retard), Dale Earnhardt Jr. (42 points de retard) et Jimmie Johnson (44 points de retard).

La prochaine épreuve se déroulera samedi prochain sur le Charlotte Motor Speedway pour la seule course programmée en nocturne pendant ces playoffs.

leo. id felis amet, suscipit libero felis Praesent odio libero. sed