Kyle Busch encore, Chase Elliott se rapproche du titre

Pour la septième fois de sa carrière Kyle Busch a remporté une course des NASCAR Nationwide Series disputée sur le Texas Motor Speedway. Le pilote natif de Las Vegas a surtout apporté la centième victoire à son équipe, la Joe Gibbs Racing, dans la deuxième division. Quatrième de la course, Chase Elliott a fait un grand pas vers le titre.

Joey Logano a eu beau tenter, il n’a pas trouvé la solution face à Kyle Busch sur le Texas Motor Speedway lors des O’Reilly Auto Parts Challenge, antépénultième épreuve de la saison 2014 des NASCAR Nationwide Series. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a mené le plus grand nombre de tours avec 116 boucles parcourues en tête avant de s’imposer avec 1,561 seconde d’avance sur Joey Logano.

Le pilote de la Team Penske a un temps cru à la victoire en menant pas moins de 59 tours, notamment dans le dernier tiers de l’épreuve lorsqu’il n’a eu de cesse de s’échanger la tête de l’épreuve avec Kyle Busch, mais Joey Logano a dû se résoudre à baisser les bras, peu après le dernier arrêt ravitaillement survenu à vingt tours du drapeau à damier.




“C’est un moment très spécial pour tous les gars qui bossent à la Joe Gibbs Racing”, comment Kyle Busch peu après sa victoire. “C’est un honneur pour moi [de remporter la centième victoire de la Joe Gibbs Racing en Nationwide]. C’est super d’être de retour au top sur le Texas Motor Speedway.”

Déjà vainqueur de la course de Truck sur cette même piste vendredi soir, Kyle Busch tentera ce dimanche de rempoter les trois courses nationales disputées sur une même piste, chose qu’il est le seul à avoir réalisé à ce jour, c’était à Bristol au mois d’août 2010.

Kyle Busch s’impose devant Joey Logano, Ryan Blaney, Chase Elliott, Matt Kenseth, Brian Scott, Austin Dillon, Kevin Harvick, Clint Bowyer et Dakoda Armstrong.

Deuxième sous le drapeau à damier, Joey Logano permet à son propriétaire, Roger Penske, de conserver vingt-six points d’avance sur JD Gibbs et la Toyota Camry n°54 à ce classement, qui pourrait revenir à la Team Penske pour la seconde année consécutive.

Preuve de la bonne forme de la Team Penske, Ryan Blaney s’est une fois encore illustré au volant de la Ford Mustang n°12 en terminant à la troisième place, juste devant Chase Elliott qui accentue encore son avance au classement général. Le rookie de la JR Motorsports a connu un début de course compliqué, avec des réglages à parfaire, mais le pilote de la Chevrolet Camaro n°9 a su trouver les ressources nécessaires pour aller chercher un top-5 et profiter des déboires de Regan Smith, seulement onzième, pour porter son avance à 48 points au championnat. S’il marque au moins autant de point que son coéquipier de la JR Motorsports la semaine prochaine à Phoenix, Chase Elliott sera assuré du titre de champion, quel que soit son résultat à Homestead lors de la finale.

Traité pour un virus à l’estomac, Elliott Sadler a manqué les qualifications et est parti de l’arrière du peloton, mais celui qui rejoindra la Roush Fenway Racing à l’issue de la saison, a été contraint de mettre pied à terre au neuvième tour, remplacé par Clint Bowyer. En proie a des problèmes de déshydratation, le pilote de la Joe Gibbs Racing a été évacué vers le centre médical du circuit pour y être soigné.

Dès les cérémonies d’avant course, la consigne avait été donnée dans l’écurie n°11 qu’Elliott Sadler repasserait par les stands dès la première neutralisation afin d’être remplacé. Clint Bowyer s’est classé neuvième sous le drapeau à damier, mais c’est bien Elliott Sadler qui marque les points, puisque ce dernier a pris le départ de la course.

Si la Team Penske s’est montrée à son aise tout au long de la course, les Ford Mustang se sont montrées performantes, notamment celle de Trevor Bayne qui a mené une quinzaine de tours dans le premier quart de l’épreuve, jusqu’à ce qu’une casse mécanique, provoquée par un débris présent sur la piste, ne vienne ruiner les espoirs du pilote Roush qui s’en est allé violemment taper le muret extérieur, avant qu’un incendie ce déclare. Fort heureusement, celui qui sera à temps complet en Sprint Cup la saison prochaine est sorti indemne, mais très choqué, de cet accident qui est intervenu quelques instants seulement avant le premier arrêt de la course.

mi, libero. Donec nec dictum leo suscipit dolor mattis