Joey Logano : ‘Les règles sont les mêmes pour tous’

Leader du championnat NASCAR Sprint Cup à égalité de points avec Denny Hamlin, Joey Logano sait qu’il a de bonnes chances de se retrouver en finale la semaine prochaine à Homestead pour jouer le titre cependant, il prendra les risques nécessaires pour se qualifier. Que ce soit pour la victoire ou non.

“Il faut passer tous les tours et essayer de gagner des courses pour voir ce qui se passe”, commente Joey Logano. “Il faut être agressif, surtout pour avoir la première place.”

Avec six victoires, dont deux pendant les playoffs, au New Hampshire puis au Kansas, Joey Logano occupe la tête du championnat, mais compte le même nombre de points que Denny Hamlin qui n’a pas signé le moindre top-5 pendant ce Chase, une situation rendue possible par le nouveau règlement instauré par la NASCAR en début d’année.




“Ce sont les mêmes règles pour tout le monde”, affirme le pilote de la Ford Fusion n°22. “Nous devons faire avec ça. Les statistiques ne servent à rien. Regardez Brad (Keselowski), pour l’instant il est dehors [non qualifié pour la finale], alors qu’il a six victoires.”

Parmi les sept autres pilotes encore en lice pour le titre de champion, Joey Logano aimerait se battre contre Brad Keselowski lors de la finale, mais aussi et surtout contre Jeff Gordon, un pilote qu’il apprécie particulièrement, même s’il y a deux ans de cela, il avait déclaré que Jeff Gordon avait perdu beaucoup de son respect après avoir poussé Clint Bowyer en fin de course à Richmond.

“Jeff (Gordon) reste mon pilote préféré”, avoue Joey Logano. “C’est le cas depuis que j’ai 6 ans. Ce serait super que je puisse me battre contre lui pour jouer le titre la semaine prochaine.”

Ave son coéquipier Brad Keselowski Joey Logano entretient une très bonne relation et ne souhaite pas polémiquer sur les évènements de la fin de course au Texas.

“Brad est plutôt fort, c’est une situation difficile [dans laquelle il se trouve]”, conclut Joey Logano. “On ne sait pas vraiment ce qui se passe pour chacun lorsque cela arrive.”

id sit commodo tristique ipsum facilisis ut tempus et,