Kevin Harvick gagne et se qualifie pour la finale

Vainqueur sur le Phoenix International Raceway des Quicken Loans Race for Heroes 500, Kevin Harvick a décroché sa qualification pour la grande finale de la semaine prochaine sur l’ovale d’Homestead. Le pilote de la Stewart-Haas Racing sera accompagné de Denny Hamlin, Joey Logano et Ryan Newman. Il y aura donc un nouveau champion dans la division reine de la NASCAR.

La dernière course de l’Eliminator Round, le dernier tour des playoffs avant la grande finale, a tenu toutes ses promesses et c’est finalement Kevin Harvick qui s’impose après avoir dominé l’ensemble de ses adversaires tout au long de la course.

Le pilote de la Stewart-Haas Racing a mené pas moins de 264 tours des 312 tours de l’avant-dernière épreuve de la saison et décroche ainsi sa troisième victoire de rang lors de cette course de Phoenix, réalisant également le sweep cette saison sur l’ovale de l’Arizona.




Contrairement à nombre de ses adversaires encore en lice pour le titre Kevin Harvick n’a pas connu de problème dans les stands et a réussi et s’est emparé des commandes de la course pour la toute première fois au tour 44 en dépassant Denny Hamlin qui a commencé à perdre de nombreuses places.

Au tour 123 c’est au tour de Joey Logano de se faire une frayeur en repartant de son emplacement avec la bombonne de carburant. Il est pénalisé et mis à la fin du peloton, car la course est alors sous régime de neutralisation. Le pilote de la Team Penske se retrouvera même à un tour, tout comme Denny Hamlin, mais l’un comme l’autre ils seront capables de le récupérer.

Avec cinq neutralisations sur les onze de l’épreuve, dans les cent dernières boucles, c’est peu de dire que la dernière partie fut des plus hachées. Un accident impliquant Kyle Busch et Clint Bowyer a même contraint les officiels à sortir le drapeau rouge. Le pilote de la Joe Gibbs Racing est parti en survirage dans le virage n°2 et n’a pas contrôlé sa Toyota Camry avant de taper Clint Bowyer.

Si le pilote de la Michael Waltrip Racing a été contraint à l’abandon, celui de la Joe Gibbs Racing a pu repartir, mais avec une voiture trop endommagée pour espérer jouer un quelconque résultat.

Le dernier drapeau jaune est survenu au tour 296 pour un accident impliquant Mike Wallace et Landon Cassill dans le virage n°4. Les leaders ont choisi de rester sur la piste et Kevin Harvick a une fois encore maîtrisé sa relance pour aller s’imposer devant Jeff Gordon avec 1,636 seconde d’avance.

“Je suis très fier de cette équipe et de la Stewart-Haas Racing pour le travail accompli”, commente le vainqueur du jour. “Les deux dernières semaines ont été très bonnes pour nous.”

Matt Kenseth prend finalement la troisième place, suivi de Brad Keselowski, Denny Hamlin, Joey Logano, Kurt Busch, Dale Earnhardt Jr., Greg Biffle et Marcos Ambrose.

Douzième sous le drapeau blanc signifiant l’entrée dans le dernier tour, Ryan Newman a trouvé les ressources nécessaires pour dépasser Kyle Larson qui a terminé sa course dans le mur extérieur du virage n°4. Ce dépassement pour la onzième place permet au pilote de la Richard Childress Racing de se qualifier pour la finale, éliminant ainsi Jeff Gordon.

“J’ai fait ce que j’avais à faire pour aller en finale”, affirme Ryan Newman, peut après avoir franchi la ligne d’arrivée. “Kyle Larson comprendra dans un jour ou deux. Je ne suis pas fier de ce que j’ai fait, mais je devais le faire.”

vel, elit. felis libero quis, risus. Sed Praesent efficitur. accumsan