Denny Hamlin : ‘Une guerre des nerfs n’aide pas la voiture à aller plus vite’

Que s’est-il passé à la fin de la séance d’essais ?
J’ai voulu que l’équipe prenne rapidement la pression des pneus en fin de relais, je suis arrivé trop vite, j’ai manqué la ligne et je suis passé dans l’herbe. C’était assez fun…pendant un petit moment…

Comment la voiture s’est comportée durant ces essais ?
La voiture était bonne. Nous avons clairement améliorer les choses tout au long du week-end. Je me sens très bien à son volant. C’est définitivement une voiture réglée pour les longs runs, elle est vraiment très agréable à conduire dans ces conditions.

Quel est votre degré de confiance à ce stade de la compétition ?
Aussi haut que possible. Nous avons une voiture avec laquelle nous allons pouvoir nous battre et c’est la chose la plus importante. En arrivant ici, vous vous demandez toujours si la voiture va être aussi performante que l’année dernière ou que lors des essais il y quelques semaines. Mais tout va bien.

Est-ce que votre équipe a déjà une stratégie en tête pour la course ?
Non, je pense que nous allons changer les quatre pneumatiques à chaque fois. C’est un circuit qui use les pneus et si les mécaniciens font leur boulot tout va bien se passer.

Qu’allez-vous devoir faire pour gagner ?
Aucune idée ! Nous ne savons pas ce qu’il va se passer sur la piste durant la course. Nous allons simplement devoir faire un peu mieux que les trois autres.

Pensez-vous que Kevin Harvick essaye réellement de déstabiliser Joey Logano et Ryan Newman ?
Je ne sais pas. peut-être, mais tout le monde devrait simplement se focaliser sur ce qu’il a à faire en piste. Une guerre des nerfs n’aide pas la voiture à aller plus vite.

Lorem leo. neque. elit. tempus id sit