La victoire et le titre pour Kevin Harvick !!

En s’imposant lors de la grande finale de la NASCAR sur l’Homestead-Miami Speedway, Kevin Harvick a mis tout le monde d’accord et ainsi décroché son premier titre de champion dans la série reine ! Alors que Jeff Gordon a dominé la grande majorité de la course, c’est finalement le pilote de la Stewart-Haas Racing qui a trouvé les ressources nécessaires pour décrocher la victoire et le titre.

Les quatre pilotes éligibles pour le titre l’avaient annoncé, il fallait remporter la course pour remporter le championnat. Si Jeff Gordon a longtemps voulu faire démentir cette idée en menant pas moins de 161 des 267 tours, le pilote de la Hendrick Motorsports a dû s’incliner, la faute à un coup stratégique en toute fin de course qui n’a pas fonctionné.

Lors de la onzième et antépénultième neutralisation de la course au tour 249, pour un débris dans le virage n°2, Jeff Gordon a choisi de rester sur la piste, car ses pneumatiques ont moins de dix tours. Les quatre pilotes éligibles pour le titre ont eux décidé de rentrer, ainsi que la grande majorité des leaders, ce qui a laissé le pilote de la Chevrolet n°24 dans une situation délicate.





Ryan Newman n’a pris que deux pneumatiques alors que les autres chasers sont restés sur leur stratégie classique à savoir quatre pneumatiques neufs. Lors de la relance c’est Denny Hamlin qui s’empare de la tête de la course et qui voit alors le titre se rapprocher, puisqu’il ne reste que quatorze tours à disputer.

Cependant, un accident au tour 256 impliquant Blake Koch et JJ Yeley vient tout remettre en question et la relance est cette fois-ci bénéfique à Kevin Harvick qui prend définitivement la tête au tour 260 pour mener les huit derniers tours de la course et ce malgré une ultime neutralisation pour débris dans le virage n°1 au tour 263.

“Je suis très heureux”, confie Kevin Harvick à la descente de sa voiture avec son fils Keelan dans les bras. “Merci à Sprint et à tous les fans. Le nouveau format a été si stressant. La course fut phénoménale. Je crois que je ne vais pas dormir pendant une semaine.”

Ce titre, le premier pour Kevin Harvick après trois troisièmes places en quatre saisons, est le second de la Stewart-Haas Racing qui a été sacrée en 2011 avec Tony Stewart. Le copropriétaire de l’équipe s’est montré des plus heureux de cette fin en apothéose, après une année très compliquée sur le plan personnel.

“Nous avons vraiment eu des problèmes en cours de route”, avoue Tony Stewart. “Cependant, avec Rodney Childers nous avons voulu les réduire au minimum pendant les playoffs.”

Kevin Harvick devient le second pilote dans l’ère moderne de la NASCAR à remporter le titre pour sa première année dans une nouvelle équipe.

Sous le drapeau à damier, Kevin Harvick devance finalement Ryan Newman de cinq dixièmes de seconde alors que Brad Keselowski termine troisième. Paul Menard et Jamie McMurray complètent le top-5 alors que Matt Kenseth, Denny Hamlin, Clint Bowyer, Jimmie Johnson et Jeff Gordon sont dans les dix premiers.

dictum luctus Praesent sem, risus id libero felis libero.