Kevin Harvick : ‘Ce Chase est la meilleure chose qui soit arrivée à notre sport’

Kevin Harvick a remporté dimanche la dernière course de la saison 2014 de NASCAR Sprint Cup et du même coup le titre de champion. Le pilote de la Stewart-Haas Racing revient pour nous sur cette victoire et l’aide qu’il a reçu de Jimmie Johnson et Tony Stewart.

A quoi ressemble ce moment pour vous ?
Je ne sais pas quoi dire et comment vous expliquer à quel point j’apprécie cet instant. Je veux remercier toute la Stewart-Haas Racing, Gene Haas et Tony Stewart pour tout l’investissement qu’ils ont mis dans cette équipe. Tout s’est joué sur ce dernier arrêt au stand et je pensais vraiment que nous avions fait le mauvais choix. Nous étions vraiment mal placés. Rodney Childers (son crew chief) et tous les gars de l’équipe on fait un superbe boulot. Je veux aussi remercier Chevrolet et tous nos sponsors sans qui cela n’aurait pas été possible.

Parlez-nous de ce dernier restart.
Je me suis dit d’enfoncer la pédale à fond jusqu’au bout en espérant que le meilleur arrive. Je savais que notre voiture était la plus rapide.

Que ressentez-vous en tant que père de pouvoir partager cette victoire avec Keelan (son fils) ?
C’est vraiment génial. C’est un moment très spécial pour tout le monde. C’est mon objectif depuis 13 ans. Je dois vraiment aussi remercier Tony Stewart et Jimmie Johnson pour l’aide qu’ils m’ont apporté durant toute cette semaine. Jimmie a passé autant de temps dans mon motorhome que mes proches et mes coéquipiers. Il m’a appelé au téléphone à plusieurs reprises pour m’aider à préparer au mieux ce week-end et être dans les meilleures conditions pour la course. Je veux remercier tous les fans aussi. Ce nouveau format de playoffs a été très stressant, mais je crois que le spectacle en piste a été au rendez-vous.

Comment avez-vous décidé de changer les quatre pneumatiques en fin de course ?
Je vais être honnête avec vous, je ne savais pas qui avait choisi de prendre deux pneus. C’est clairement ce choix qui nous a fait gagner la course. Cela nous a permis d’attaquer vraiment très fort sur les restarts. Rodney n’a pas peur de prendre ce genre de décision. Il fait ce qui doit être fait pour le bien de l’équipe. Que cela me plaise ou non, nous devons suivre la feuille de route jusqu’au bout.

Revenons sur le premier restart après cet arrêt quand vous avez remonté beaucoup de positions.
Je savais que j’allais devoir doubler beaucoup de voitures pour me replacer. J’ai eu la chance de repartir à l’extérieur. Devant moi, c’est comme si la mer s’était ouverte en deux à la sortie du virage n°2 et j’ai pu doubler quatre ou cinq voitures d’un coup. Quand la deuxième neutralisation est tombée, je me suis encore une fois retrouvé à l’extérieur pour le restart. Je n’avais pas besoin de plus.

Vous êtes le 30ème champion de la NASCAR Sprint Cup, y avez-vous pensé cette semaine ?
Cette semaine m’a dévoré de l’intérieur. Si je n’avais pas eu Jimmie Johnson et Tony Stewart, j’aurais vraiment été en difficulté. Ils m’ont vraiment aidé cette semaine. La journée de dimanche s’est mieux déroulée que les deux jours d’essais durant lesquels j’était vraiment anxieux. J’ai surconduit pendant les essais et je n’ai pas fait le boulot aussi bien que j’aurais voulu. Après chaque séance d’essais Jimmie était là et il a participé aux débriefings avec l’équipe. Tony n’a pas arrêté de me dire de ne penser qu’à la course comme si c’était une de la saison régulière. Finalement cela a été le cas. Tout a fonctionné et je suis fier de tout le monde.

Une victoire et le titre dans la même course ?
J’avais presque oublié que j’avais gagné une course, c’est dingue non ? Ce nouveau format du Chase est la meilleure chose qui soit arrivée à notre sport ces dix dernières années. Cela va par contre sans doute réduire les carrières des pilotes parce que c’est vraiment très stressant.

quis consequat. efficitur. diam venenatis, id, id risus