La NASCAR a-t-elle manipulé la fin de course à Miami ?

L’idée peut bien sûr faire sourire, mais les adeptes de la théorie du complot en NASCAR ont encore frappé en ce début de semaine. La question posée ? La NASCAR a-t-elle demandé à Jeff Gordon de rentrer au stand en fin de course pour laisser les pilotes en lutte pour le titre s’expliquer à l’avant du peloton ?

Nous pouvons déjà affirmé que si il y a eu une consigne de la NASCAR envers Jeff Gordon et l’équipe de la Chevrolet n°24, cela ne s’est pas fait à la radio. Les communications ont toutes été décortiquées et aucun message, même codé ne laisse suggérer cela.

Par contre plusieurs personnes, dont l’un de nos rédacteurs, présentent dans le stand de Gordon en fin de course reconnaissent avoir vu un officiel de la NASCAR discuter avec Alan Gustafson, le crew chief de la n°24 autour du 200ème tour.

Dans les faits, il n’y a donc aucune preuve évidente d’une quelconque manipulation permettant aux pilotes finalistes du “Chase” de s’expliquer.

Maintenant si nous regardons la fin de course, il est clair que la décision de Jeff Gordon de rentrer au stand dans l’avant-dernier drapeau en a surpris plus d’un. C’est en effet le seul leader à avoir fait ce choix et cela lui a enlevé toute chance de pouvoir jouer la victoire en fin de course. Certes, Joey Logano est lui aussi repassé par les stands lors de cette neutralisation, mais il était beaucoup plus loin dans le peloton et n’avait alors plus rien à perdre.

Alors grossière erreur de Jeff Gordon et de son équipe ou volonté réelle de laisser le champs libre aux pilotes du “Chase”.

Du côté de la NASCAR quel aurait été l’intérêt d’une telle manipulation ? Bien sûr voir les pilotes du “Chase” se battre à l’avant du peloton permet d’offrir aux fans une fin de saison idéale. Mais nous pouvons aller encore plus loin dans l’analyse. En laissant les pilotes du “Chase” seuls à l’avant du peloton, il devient évident que c’est le vainqueur de la course qui remportera le titre de champion. Quelle meilleure publicité pour la NASCAR qui répète à longueur de temps qu’elle veut donner plus de crédit à la victoire ? Autre point important, cela obligeait Ryan Newman à s’imposer pour décrocher le titre et faisait du même coup disparaître le risque d’un pilote champion sans victoire.

En conclusion, si il y eu manipulation, nous n’en avons aujourd’hui aucune certitude, mais le “retrait” de Gordon de la lutte pour la victoire en fin de course a très largement fait les affaires de la NASCAR et offert aux fans un spectacle incroyable en clôture de la cette saison 2014.

eleifend felis Aenean ipsum diam Curabitur porta. dolor. Praesent