Jeff Gordon : ‘Martinsville est ma plus grosse erreur’

Lors du banquet de fin de saison Jeff Gordon est revenu sur un point important de la saison, la course automnale de Martinsville, le tournant du Chase pour le pilote de la Chevrolet n°24.

Si c’est au Texas au début du mois de novembre que Jeff Gordon a le plus exprimé sa frustration, c’est bien à Martinsville qu’il pense avoir tout perdu lors d’une erreur dans la voie des stands. Une erreur qui lui a coûté la victoire et par conséquent sa qualification pour la finale de la saison sur l’ovale d’Homestead-Miami afin de jouer le titre de champion.

Un point, c’est ce qu’il a manqué à Jeff Gordon pour accéder à la grande finale, un point peut-être perdu sur le Texas Motor Speedway en voulant résisté à Brad Keselowski dans les derniers tours, ou plus sûrement à Martinsville en faisant un excès de vitesse dans la voie des stands peu avant la mi-course.

Deuxième derrière Dale Earnhardt Jr. sous le drapeau à damier, Jeff Gordon n’a jamais été en mesure de porter une attaque franche sur son coéquipier qui s’est alors imposé pour la quatrième fois de la saison et la première fois de sa carrière sur le plus petit ovale inscrit au calendrier des NASCAR Sprint Cup Series.

“À Martinsville j’ai fait une faute dans la voie des stands qui nous a coûté la victoire”, a confié Jeff Gordon lors de son discours au banquet. “C’était une grosse erreur que j’ai faite et tout aurait pu être différent à Homestead.”




Jeff Gordon est le pilote qui a marqué le plus de points sur l’ensemble de la saison et qui a la meilleure place moyenne à l’arrivée, mais son entrée dans les stands sur le deuxième rapport et non sur le premier lui a valu une pénalité qui l’a repoussé aux environs de la trentième place. Même s’il restait environ 300 tours à couvrir c’en était trop pour celui qui compte huit victoires à Martinsville.

“Nous avions le contrôle de la course, nous menions à ce moment-là”, ajoute Jeff Gordon.

Quant à l’incident du Texas, le quadruple champion de la première division de la NASCAR avoue ne pas savoir ce qu’il aurait pu faire différemment pour réussir.

“Peut-être aurais-je pu choisir l’intérieur lors de la relance, peut-être aurais-je pris un meilleur restart. J’ai fait légèrement patiner les pneumatiques, mais pas trop. Cependant, à la fin ce qui a plus compté que ça, c’est l’erreur dans la voie des stands à Martinsville.”

Lors de la semaine passée à Las Vegas pour la remise des différents trophées Jeff Gordon a avoué avoir discuté avec Brad Keselowski, sans pour autant que ce soit une longue discussion.

“J’ai compris comment piloter contre Brad dans le futur et vous espérez toujours quand un incident de la sorte se produit avoir la possibilité de vous venger un jour ou l’autre”, poursuit Jeff Gordon. “Je ne sais pas si cela arrivera un jour ou l’autre, mais j’ai prévu de rouler plus durement contre lui.”

ante. Donec felis vel, consectetur non Lorem velit, sit ut at