[DAKAR] Terranova devant, Gordon pied au plancher

Les organisateurs avaient prévenu que cette étape, la plus longue de l’édition 2015, serait très dure et qu’elle laisserait des traces. La chaleur venant s’ajouter à la longueur et à la dureté de la spéciale laissait présager beaucoup de dégâts parmi les concurrents.

Malheureusement pour nous et pour Robby Gordon, son Hummer a malheureusement craqué sous cette chaleur caniculaire (plus de 40° voire 50° à certains endroits). Dès le km 40, une surchauffe des freins a obligé l’américain à s’arrêter sur le bord de la piste. Après être reparti, une réduction de la vitesse était nécessaire, descendant par moment jusqu’à 60 km/h. 30kms avant l’arrivée, le Gordini s’arrêta de nouveau mais cette fois, pour attendre le remorquage par son camion d’assistance. Résultat, plus de 4h de perdu à la fin de la journée et tout espoir de victoire disparu.

Voici une vidéo amateur montrant l’arrêt de Gordon sur le bord de la route et la tentative de ce dernier et des locaux pour arrêter le feu sur le frein arrière droit :

Mais Gordon, en habitué du Dakar sait qu’on en est qu’au début du rallye, que tout reste possible dont un bon résultat final.

Tout le monde va avoir des problèmes sur ce Dakar. J’ai perdu 4 heures aujourd’hui mais nous n’en sommes qu’au deuxième jour de course. Je ne suis pas fini, loin de là” annonçait-il hier soir.

Au départ de la troisième spéciale, le californien était descendu à la cinquantième place du général et s’élançait donc au même niveau ce matin. 284kms et 35 adversaires dépassés plus tard, Robby Gordon termine l’étape à 21min et 56sec du vainqueur du jour. Cette folle remontée lui permet de gagner 10 places au général et passe donc quarantième à 04h24min 18sec du leader au général, le Qatari Al-Attiyah. Certes l’écart entre le groupe de tête et l’américain est élevé mais comme il le dit si bien, on n’en est qu’au début de l’épreuve.

En auto, c’est donc Orlando Terranova qui gagne sur sa Mini, 1min 54sec devant le sud-africain Giniel De Villiers. Comme hier, la troisième place est détenu par une autre Toyota, celle d’ Alrajhi à 2min 52sec de l’argentin. En quatrième place on retrouve Carlos Sainz sur son 2008 DKR devant Al-Attiyah cinquième. L’espagnol réalise une bonne opération au général puisqu’il remonte au quatrième rang. De son côté, Gordon termine la spéciale à la quinzième place avec un temps de 03h19min 24sec à 21min 56sec de la position de tête.

Au classement général, le Qatari est toujours leader avec 05min 18sec d’avance sur De Villiers et 18min 05sec sur Terranova. Comme annoncé plus haut, Gordon gagne 10 place aujourd’hui et passe au quarantième rang.

En moto, c’est Matthias Walkner qui gagne, 40sec devant Marc Coma et 01min 53sec devant Joan Barreda Bort. Au général, Barreda est toujours devant avec 05min 33sec sur Gonçalves et 10min 33sec sur Walkner.

En Quad, c’est également un argentin qui gagne. Bonetto fini avec 58sec d’avance sur son compatriote Halpern et 02min 14sec sur le leader de la catégorie quad, Sonik. Au général, Lafuente passe devant Casale et son respectivement deuxième et troisième.

Du côté des camions, c’est à nouveau un Kamaz qui gagne mais cette fois c’est au tour Mardeev de franchir la ligne le premier. Ce dernier prend par la même occasion la tête du général. Karginov a terminé l’étape à la deuxième place, à 01min 51sec alors que De Rooy complète le podium avec 04min 30sec de retard. Au général Loprais et Karginov complète le tiercé de tête.

Ce soir, tous les concurrents encore en course franchiront la frontière chilienne pour la quatrième étape, longue de 315 kms pour les autos, motos ainsi que les quads et de 174kms pour les camions.

Curabitur id sit vulputate, porta. leo libero. elementum ultricies venenatis,