[DAKAR] Al-Attiyah de nouveau vainqueur, Gordon quatrième.

Enfin de la régularité sur ce Dakar pour Gordon? En tout cas, c’est la première fois depuis le départ de cette édition 2015, que le pilote américain enchaine deux bons résultats d’affilé et non entrecoupés de problèmes sur son Hummer lui faisant perdre beaucoup de temps. Hier une troisième place sur la cinquième étape venait récompenser les efforts du team pour remettre en parfait état de marche le Gordini.

Aujourd’hui, après un beau duel à distance avec d’abord le français Peterhansel puis Al-Attiyah, l’équipage du team Speed Energy franchissait la ligne d’arrivée à la quatrième place à seulement 1min 45sec du vainqueur du jour. Dès le départ, la bataille prit forme puisque jusqu’au km 190, les trois protagonistes se répondait à coup de secondes et se tenaient dans un mouchoir de poche. On calculait un maximum de 30sec d’écart entre le premier et le troisième de ce trio et donc de la spéciale. Le trio s’est transformé en duo après que le français ait stoppé son 2008 DKR sur le bord de la piste pour un problème mécanique. Malheureusement pour Gordon, les 27 derniers kilomètres dans le sable chilien lui ont fait perdre beaucoup de secondes qui se traduisent par une quatrième place finale.

 

Concernant l’étape auto, c’est donc Al-Attiyah qui gagne avec seulement 37sec d’avance sur Geniel De Villiers et 01min 24sec sur Nani Roma. Gordon, quatrième est à 01min 45sec. Au général, c’est toujours Al-Attiyah devant mais avec maintenant 11min 12sec d’avance sur De Villiers et 28min 44sec sur le rookie Alrajhi. Robby Gordon remonte au 25ème rang avec 05h47min 31sec de retard sur le leader.

En moto, Helder Rodrigues signe sa première victoire sur cette édition en devançant d’01min 10sec le très prometteur Toby Price et d’ 01min 42sec son compatriote portugais, Paulo Gonçalves. Barreda Bort est toujours leader au général et accroit son avance sur Coma qui passe à 12min 27sec. Gonçalves est lui troisième avec 17min 12sec de retard.

Chez les quad, Casale reprend du temps à Rafal Sonik en terminant premier de l’étape avec 08min 15sec d’avance sur le polonais. Lafuente est troisième 23min 08sec. Au général, Sonik reste leader avec une avance de 16min 08sec sur Ignacio Casale. Sergio Lafuente complète le podium mais accuse un retard déjà plus important de 41min 13sec.

En camion, c’est à nouveau Nikolaev qui enlève la spéciale avec un temps de 02h54min 28sec. Kamaz réalise même le triplé en plaçant Mardeev à la deuxième place et Karginov à la troisième. Au général, Kamaz réalise la même performance que sur cette septième étape puisque Nikolaev est leader avec 05min 37sec d’avance sur Mardeev et 10min 40sec sur Karginov.

 

Demain, les autos et camions entameront la tant attendu étape marathon. le parcours mènera les autos jusqu’à Uyuni en Bolivie où les équipages n’auront aucune assistance et devront se débrouiller pour réparer les éventuels dégâts. Le lendemain les rescapés devront rentrer à Iquique pour terminer cette redoutée étape marathon. Même son de cloche du côté des camions à la différence près qu’un parcours spécifique à ces monstres de puissance leur sera attribué. Pour les motos et quads cette journée sera de repos puisque leur étape marathon débutera le lendemain. Les concurrents profiteront donc de cette pause méritée pour se reposer et remettre à neuf leurs machines.

fringilla quis consectetur ipsum porta. Praesent elit. risus commodo in mattis amet,