Taylor domine la journée de samedi, Bourdais deuxième

Après avoir effectué cinq sessions de roulage en journée, les 53 équipes présentent à Daytona ont participé à 1h30 de test de nuit pour terminer le deuxième jour d’essais des Roar Before the Rolex 24. Si l’on considère que durant les 24 heures de Daytona, un pilote va rouler quasiment la moitié du temps de nuit, il est clair que cette session était extrêmement importante.

A la fin de chaque session (il y en aura eu huit à la fin des trois jours dimanche soir), les pilotes débriefent avec leur équipe sur le comportement de leur voiture et ses performances. Le management de l’équipe va ensuite transmettre les informations aux mécaniciens qui vont devoir travailler sur la voiture pour résoudre les problèmes. A chaque nouvelle session de roulage devrait donc correspondre une amélioration en terme de comportement ou de temps au tour et à terme ce sont les détails qui feront les gros écarts sur la piste.

En tant que patron et pilote du Krohn Racing, l’américain Tracy Krohn ne chaume pas. Cette année, son équipe va utiliser un tout  nouveau châssis et moteur. Après des longues séances de test à Estoril au Portugal durant l’intersaison et ces essais à Daytona, Krohn se dit confiant dans le fait que sa Ligier JS P2/Judd avait le bon setup.

“Nous avons eu des problèmes de freins hier, mais tout est maintenant réglé. Nous avons encore quelques problèmes de comportement, surement lié aux suspensions, sur lesquels nous devons encore travailler, mais la voiture est très prévisible. C’est super de pouvoir déjà ressentir l’appui aérodynamique et ce que nous pouvons faire avec. J’ai vraiment confiance dans la voiture.”

Tracy Krohn

L’autre équipe à utiliser la Ligier JS P2 à Daytona est la Michael Shank Racing.  Contrairement à la voiture de Krohn, celle de Shank est propulsée par un 2.8 litres Honda HR28TT V6 LMP2, qui est un V6 bi-turbo.

“Je participe aux Rolex 24 de Daytona depuis 11 ou 12 ans et à huit reprises j’avais un moteur Ford. Bien que je ne sois pas très fan du changement, à la fin de la saison dernière j’ai compris qu’il était temps de changer pour 2015, 2016 et au delà.”

Michael Shank

La Ligier de Shank a été dans les meilleurs chronos lors de chaque session terminant même avec le meilleur temps absolu lors de la quatrième session de samedi.

“Les choses se passent plutôt bien. Nous devons encore effectuer quelques vérifications des systèmes et régler des petits problèmes. Mais les gros sujets, le moteur, la boite de vitesses et les freins…tout semble très solide sur cette voiture. C’est plus au niveau des détails que nous travaillons maintenant. Nous passons beaucoup de temps à s’assurer qu’aucun grain de sable ne va tuer nos chances aux Rolex 24. Nous savons maintenant que nous avons une voiture pour gagner et nous devons donc nous assurer que nous n’allons pas perdre la course à cause d’une erreur de l’équipe.”

Michael Shank

Au niveau des chronos, la journée de samedi a été dominée par Jordan Taylor avec un tour bouclé en 1:39.181 (129.218 mph) au volant de la No. 10 Konica Minolta Corvette DP de la Wayne Taylor Racing.

Le pilote français Sébastien Bourdais a terminé à la deuxième place de la feuille des temps en bouclant un tour en 1:39.310 (129.050 mph) lors de la séance de nuit au volant de la voiture tenante du titre, la No. 5 Action Express Racing Corvette DP. 

Dans les autres catégories, les pilotes qui ont signé les meilleurs temps sont : Colin Braun en Prototype Challenge (PC), avec un tour en 1:41.769 (125.932 mph) dans la No. 54 CORE autosport ORECA FLM09; Earl Bamber en GT Le Mans (GTLM), 1:44.316 (122.857 mph) dans la No. 912 Porsche North America Porsche 911 RSR; et Marc Goossens en GT Daytona (GTD) avec un 1:47.373 (119.360 mph) dans la No. 33 TI Automotive/ViperExchange.com Dodge Viper SRT GT3-R.

mattis dapibus Donec diam risus. Donec dolor. commodo Aliquam suscipit