Quatre équipes en test à Las Vegas

Du fait de nouvelle politique de la NASCAR qui interdit toute journée de tests exception faite de celles programmées par Goodyear et les officiels, les rares journées sont cruciales pour les équipes présentes. C’est le cas de la Stewart-Haas Racing (Kurt Busch), la JTG-Daugherty Racing (A.J. Allmendinger), la Joe Gibbs Racing (Matt Kenseth) et enfin la Team Penske (Brad Keselowski) ce lundi sur le Las Vegas Motor Speedway.

Plus que pour les pilotes, cette journée de tests sur l’ovale d’un mile et demi du Nevada est cruciale pour les ingénieurs qui ont l’occasion de vérifier sur la piste les choix effectués dans les ateliers pour s’adapter aux nouvelles règles imposées par la NASCAR. Si les équipes ont pu valider leurs résultats dans la soufflerie de la NASCAR, rien ne remplace la vérité du terrain, surtout sur les ovales d’un mile et demi qui sont les plus présents au calendrier.

Si les règles pour Daytona n’ont pas changé, les ingénieurs pourront jugés dès la semaine qui suivra le début de la saison puisque la deuxième manche de la saison se déroulera sur l’Atlanta Motor Speedway, un ovale d’un mile et demi.

“Quand vous avez des essais vous pouvez voir ce qui se passe, vous voyez comment la voiture réagit.”

– Brian Wilson, ingénieur de Brad Keselowski



Kenny Francis, qui est maintenant en charge du développement au sein de la Hendrick Motorsports estime que les tests hivernaux ne sont pas toujours utiles, puisque la température n’est pas toujours représentative.

“Souvent, en plein hiver ce n’est pas toujours très efficace. Quand vous faites des tests à Nashville il ne fait pas plus de 25 degrés et vous êtes gelés. Ce n’est pas une température que vous retrouvez lors des week-end de course. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup d’appréhension de ne pas être aux tests.”

– Kenny Francis

vel, libero leo. quis elit. Nullam Aliquam eget nunc luctus vulputate,