Riley vise un retour au Mans avec une Viper GTS-R!

En 2014, deux jours après leur doublé en TUSCC 2014 avec le titre équipe pour SRT et pilote pour Kuno Wittmer, Dodge, qui avait racheté le programme GTLM quelques mois plus tôt, annonçait l’arrêt immédiat de ce dernier à la surprise générale. Déjà forfait pour les 24H du mans 2014, cet arrêt soudain ôtait toutes chances de revoir les Viper GTS-R fouler le circuit sarthois et décevait beaucoup de fans à travers le monde.

Cette déception sera peut-être de courte durée puisque Bill Riley, responsable de Riley Technologies qui engage les Viper GT3-R (deux en NAEC, une sur la saison complète) en Tudor United SportsCar Championship a annoncé à Sportscar365 son intention de mettre sur place une participation au 24H du Mans 2015 avec une Viper GTS-R.

“J’espère toujours rouler au Mans. Chaque année, les 24H du Mans et de Daytona sont les deux temps forts de ma saison. En tout cas, nous pouvons revenir au Mans et je ferais tout pour ça.”

Pour le moment, aucune information supplémentaire n’a été divulguée par Bill Riley et on ne sait pas dans quelle catégorie, entre GTE-PRO ou GTE-AM, l’équipe s’alignerait. Il semblerait néanmoins que Jeroen Bleekemolen serait de la partie avec Ben Keating. Tous deux rouleront déjà ensemble sur la GT3-R engagée sur l’intégralité de la saison 2015 du TUSCC.

“C’est toujours un rêve pour moi de rouler au Mans,” annonce Keating à Sportscar365. “J’y suis allé l’année dernière en tant que spectateur pour voir comment c’était et comment tout fonctionnait. Nous verrons ce qui se passera. J’espère être dans une auto. Je connais plusieurs autres pilotes dans le paddock qui ont annoncé leur souhait d’y aller. J’adorerais y être. Il y a beaucoup de choses qui devront arriver pour que ça se fasse. J’espère qu’un très bon résultat à Daytona influencera la décision. Nous verrons.”

Comme le dit si bien Ben Keating, un bon résultat aux 24H de Daytona permettra peut-être de réaliser cet engagement mais l’équipe et les partenaires ne devront pas trainer puisque, l’ACO dévoilera le 5 février la liste complète des engagés pour la future édition des 24H du Mans.

in tempus commodo venenatis facilisis id, dapibus commodo