24H de Daytona : Le Action Express Racing reprend la main après 18H de course

Après 18 heures de course acharnées, la hiérarchie est loin d’être figée puisque les quatre voitures de tête se tiennent en moins de 20 secondes. Au gré des drapeaux jaunes, la Corvette DP n°5 des champions en titre a pu refaire son retard et pointe désormais en tête de la course, suivi comme son ombre par la n°10 de la famille Taylor. Les deux Ford du Chip Ganassi Racing ne lâchent rien et suivent en 3ème et 4ème position. Moins de 2 secondes séparent le trio de tête actuellement.

Derrière, La Corvette du VisitFloridaRacing suit à distance (+ 1 tour) tout comme la Ligier JSP2 du Michael Shank Racing qui ne peut plus rien espérer à la régulière (+ 5 tours). La dernière HPD ARX04b du team Extreme Speed Motorsport a rendu les armes tôt dans la matinée à cause de sa boîte de vitesse. Les autres prototypes, sont plus loin au classement.

En GTLM, la bataille est également d’actualité mais elle est réduite à trois protagonistes. La Corvette n°3 mène avec un tour d’avance sur la BMW n°25 et la Corvette n°4. Cette dernière a perdu du temps suite à un contact avec une LMPC et une GT qui a endommagé son parechoc avant. La BMW de son côté a raté son freinage au virage de l’arrêt de bus ce qui a endommagé son parechoc avant et arraché celui de l’arrière. Décidément, cette édition des 24H de Daytona ne sourit pas à Porsche puisqu’après les déboires des deux autos officielles, c’est au tour de celle du Falken Tire d’avoir des problèmes. La n°17 était dans la lutte pour la tête lorsqu’un problème transmission a contraint l’équipe a abandonner dans le milieu de la mâtiné.

En LMPC, le CORE Autosport domine la course mais ne compte plus qu’un tour d’avance sur la n°52 et deux sur la n°16. Les Prototype Challenge restantes, sont dans les profondeurs du classement.

En GTD, la lutte est également très serrée. La Viper n°33 longtemps aux avants poste, a dû lâcher prise suite à un problème technique et est maintenant 9ème de sa catégorie à 15 tours du leader. Consolation pour le Riley Motorsports puisque c’est la voiture soeur qui mène devant la Porsche n°22 et la Ferrari n°63. Au gré des interventions du safety-car, ces trois autos se suivent en moins de 3 secondes.

Nullam mi, ipsum accumsan commodo Donec commodo leo.