l’IMSA dit non au changement des ravitaillements

Nous vous informions il y a un peu moins d’un mois, du souhait de beaucoup de pilotes roulant en TUSCC, d’améliorer la sécurité lors des ravitaillements. Ainsi, Heinemeier Hansson, pilote ESM, avait mis en place un pétition pour faire réagir les officiels et qu’ainsi des changements soient opérés. Ses recommandations étaient de couper le moteur à chaque arrêt ainsi que de réaliser le ravitaillement de carburant avant le changement des pneumatiques. En somme, reprendre les règles qui étaient appliquées en ALMS.

Pas moins de 700 signatures ont été obtenus mais cela semble trop peu pour l’IMSA puisque, l’organisateur du TUSCC vient de répondre défavorablement par le biais d’une lettre adressée aux concurrents. Les procédures resteront donc inchangées même si l’IMSA précise qu’une personne supplémentaire peu aider à fixer le harnais du pilote.

“Les règles actuelles requièrent que le harnais de sécurité du pilote soit fixé et serré avant et après le pit stop. Pour cette raison, l’IMSA autorise un assistant au pilote pour que ceci soit correctement fixé.”

Concernant les problèmes rencontrés à Daytona, (Sur deux autos, les roues arrières se sont mises en mouvement car un pilote ou un mécanicien avait malencontreusement mis en marche la traction du véhicule) l’IMSA rejette la faute sur les équipes et explique qu’elle a laissé aux teams le soin de mettre en place leur propre procédure pour assurer la sécurité de tous.

“Des logiciels ou des mécanismes sont facilement accessibles pour éviter le patinage des roues, les problèmes de moteur ainsi que la sélection d’une vitesse par inadvertance. l’IMSA a délibérément laissé le choix aux équipes de créer leur propre cycle de ravitaillement pour guider les pilotes et membres d’équipes dans le processus et mettre en œuvre des actions de sécurité pour assurer la sécurité de tous.”

La conclusion est on ne peut plus clair de la part de l’organisme gérant le TUSCC.

“En conclusion, les règles actuelles concernant les pit stop, quand elles sont gérées d’une façon appropriée, rendent les arrêts aux stands sûrs et font partie intégrante du résultat final. Les équipes doivent toujours être responsables de la sécurité de leur auto, ce qui inclut d’être certain que le harnais de sécurité du pilote soit correctement fixé et serré avant de relâcher la voiture de la voie des stands.”

– IMSA

David Heinemeier-Hansson a répondu brièvement à cette lettre par un message d’incompréhension sur sa pétition en ligne.

“IMSA a répondu à votre préoccupation de rendre les arrêts aux stands plus sûr en expliquant que tout était bien comme ça et qu’il n’y avait donc pas besoin de changement.

Comme ils le disent : WAT!?

– David Heinemeier-Hansson

lectus libero eget Phasellus adipiscing risus id, Aliquam mattis Donec