Pat Angéli : ‘Joey Logano champion 2015’

Pat Angéli commente les NASCAR Sprint Cup Series en direct sur AB Moteurs depuis la saison 2004. De la future retraite de Jeff Gordon,au champion 2015, il nous livre sa vision des choses.

Vous avez commenter les Coca-Cola 600 2014 en direct du Charlotte Motor Speedway et avez pu visiter les ateliers de plusieurs équipes, quels souvenirs gardez-vous de cette expérience ?

La proximité avec les pilotes et mécanos. Nous étions accompagnés d’un membre de la communication de la NASCAR, mais nous étions libres d’aller où nous voulions et nous avons pris des libertés ensuite sans demander l’avis de personne comme le montrent les vidéos du Facebook du Fan club de Pat et Phil. Même pendant la course notre cameraman Fred qui était seul puisque nous commentions, a pu filmer des arrêts au stands quasiment assis sur le muret. Impensable en F1 !
La visite de l’usine de la Michael Waltrip Racing ; là aussi totale liberté de faire et de filmer ce qu’on voulait. Au niveau marketing les Américains ont tout compris: plus ils nous laissent faire, meilleur sera le reportage et plus on parlera en bien de la NASCAR ; c’est simple, mais on devrait s’en inspirer parfois chez nous !
Autre chose : toute la ville vivait au rythme des deux courses (All-star et Coca-Cola 600) : concerts, animations etc… c’est en se promenant qu’on a rencontré une légende de la NASCAR, Robert Yates dont la société fabrique encore les moteurs de la Roush Fenway racing et de Penske. C’est en les abordant lors d’une opération avec un sponsor qu’on a pu interviewer Joey Logano, Greg Biffle et Austin Dillon sans avoir négocié avec la NASCAR. Rien n’était prévu. Un bonheur.

A-t-on des chances de vous revoir sur place pour commenter des courses ?

On espère bien ! La NASCAR était très heureuse et même surprise que des Européens viennent sur une course. Nous étions la deuxième équipe télé étrangère de toute l’histoire à venir ainsi commenter une course (il y avait eu des Hollandais il y a quelques années).



Vous allez débuter votre douzième saison de NASCAR Sprint Cup en direct, quels sont vos meilleurs et pires souvenirs ?

Le meilleur évidemment pour moi c’est Charlotte. Philippe avait déjà fait Daytona, mais pour moi c’était une première.
L’autre souvenir en fait c’est de commenter avec un ami d’enfance. Phil et moi on se connaît depuis qu’on a 15 ans donc c’est comme si on commentait à la maison. Cela se ressent je crois à l’antenne et ça donne un coté convivial et pas trop didactique sur les courses. C’est un show la NASCAR, donc il faut commenter comme un show…
Les mauvais souvenirs sont les interruptions dues à la météo, sans savoir si la course va reprendre, en étant obligés de mettre des programmes d’attente et parfois à stopper la retransmission, car on sait que ça ne reprendra pas ou alors à 3 ou 4 h du matin. Ça fait des mécontents, mais nous assumons : nous préférons enregistrer et faire un différé le lendemain à une meilleure heure d’écoute.

En cas de drapeau rouge cette année la recette du lapin à la cerise sera-t-elle dévoilée ? Avez-vous d’autres recettes en préparation ?

Chut , top secret ! 🙂 on est prêts pour top chef…

Vous interagissez beaucoup avec les fans par le biais des réseaux sociaux, à quand une rencontre ?

On en a déjà eu l’occasion grâce à vos soirées dans un restaurant parisien il y a quelques années et on aime évidemment ça. Depuis deux ans on côtoie aussi les fans à Tours lors de la course NASCAR Whelen et c’est super pour eux et pour nous.

Avec le recul comment jugez-vous la saison 2014 le nouveau format du Chase qui a été tant décrié qu’apprécié ?

Pour ma part j’adore. Je vais faire hurler quelques fans qui considèrent que cette formule permet qu’un pilote qui gagne 10 courses pendant la saison et qui finit deuxième lors de la dernière peut perdre le titre au bénéfice d’un autre qui n’a gagné que la finale. Je comprends l’argument mais premièrement il n’y a pas de formule miracle, et ensuite pour nous c’est génial, car l’intérêt pendant le Chase grimpe sans cesse et le suspens est total jusqu’au bout. Je trouve que cette formule à élimination est limpide. Elle peut être cruelle mais en tous cas elle est efficace.



Si vous ne pouviez faire qu’une seule modification au règlement NASCAR, quelle serait-elle ?

Pour ma part je garderais les 3 points acquis pour les victoires pendant le Chase après le premier et le deuxième tour. Par exemple après le deuxième tour, on passe de 16 à 12 pilotes et les 12 commencent le « Contender round » avec 3000 pts. Or ceux qui se sont qualifiés grâce à leur victoire devraient être récompensés et avoir 3 points de plus. En revanche, pour la finale je garderais la formule « 5000 points pour les 4 finalistes » ; au moins c’est clair.

Quels circuits devraient être intégrés ou réintégrés au calendrier, en remplacement du ou desquels ?

Un troisième circuit routier intégré dans le Chase. Road America ou Mid-Ohio par exemple. Et poursuivre comme la NASCAR a commencé à le faire, à réduire la durée de certaines courses tout en gardant les 600 miles de Charlotte et quelques 500 miles de prestiges.

Quels pilotes de Truck ou de XFINITY souhaiteriez vous voir en Sprint Cup ?

J’ai hâte de voir Chase Elliott qu’on annonce comme un prodige et aussi Darrell Wallace Jr. Je suis heureux aussi du retour de Sam Hornish qui a eu le courage de ne pas retourner en IndyCar où il avait tout gagné, pour persévérer en NASCAR et revenir enfin en Sprint Cup.

Comment jugez-vous la Joe Gibbs Racing qui passe à quatre voitures et enregistre le renfort de Carl Edwards ?

C’est une dream team qui va concurrencer la puissance de la Hendrick et ses quatre stars. Sincèrement Kenseth Kyle Busch Hamlin et Edwards, en talent pur ça en jette…Mais Malgré tout ni l’une ni l’autre n’ont gagné le titre…

Au fait, qui est Brett Moffitt dont vous parlez tout le temps lors des directs ?

Un pilote qu’on a rencontré lors de notre visite Chez Michael Waltrip et qui avait l’air du stagiaire du coin ! D’ailleurs c’est lui qui explique à Phil dans le reportage les voyants et boutons du tableau de bord d’une voiture NASCAR. Quand on l’a rencontré il allait faire ses grands débuts en Sprint Cup quelques jours plus tard dans la voiture 66 qui est la voiture « expérimentale de Jay Robinson et Michael Waltrip ; il va remplacer Brian Vickers à Atlanta dans la 55 , ce qui prouve qu’on a confiance en lui…

L’hiver a été marqué par deux grosses annonces, la première est la retraite de Jeff Gordon, est-ce la fin d’une époque, d’une ère, selon vous va-t-il sortir par la grande porte ?

Gordon est une légende : sa première course en 1992 était aussi la dernière d’une autre légende, Richard Petty. Il a été ennuyé par des problèmes de dos, il a une famille, il est riche mais aura t-il la courage de partir s’il cartonne cette saison ? Il ne faut jurer de rien. J’attends de voir. En tous cas les caméras seront encore un peu plus sur lui en 2015… Les Américains adorent les belles histoires et s’il gagnait un cinquième titre 14 ans après le dernier ce serait incroyable…



La seconde annonce est la titularisation de Chase Elliott dans la n°24 à la place de Jeff Gordon dès 2016, est-ce une surprise pour vous ?

Oui dans la mesure où je le voyais plutôt remplacer Kasey Kahne qui court après les résultats depuis un moment. Son arrivée elle est logique, il est champion XFINITY. Et bien entouré avec son père Bill, autre légende de la NASCAR et adoré par les fans.

Quel est votre jugement sur Danica Patrick après deux saisons à temps complet ? La voyez-vous perdurer dans la discipline ?

Je trouve qu’on lui fait un mauvais coup en la séparant de son chef d’écurie Tony Gibson avec qui elle progressait et qui part chez Kurt Busch. C’est inquiétant, car ça envoie le signe que chez Stewart-Haas on donne la priorité à Busch.
Après , je trouve qu’elle a beaucoup de mérite de supporter une telle pression depuis 3 ans , et les réflexions machistes , surtout quand elles viennent d’une légende comme Richard Petty n’aident pas… et aussi avec la concurrence incroyable qu’il y a, sincèrement je trouve qu’on est trop exigeant avec elle. Des pilotes comme Montoya et Hornish qui ne sont pas des mauvais ont galéré. Donc il faut lui foutre la paix.

Après deux années horribles, Tony Stewart est-il en mesure de se relever et revenir au niveau qu’était le sien, notamment en 2011 année de son troisième sacre ?

J’aimerais retrouver un grand Stewart, la NASCAR en a besoin, mais entre son gros accident il y a deux ans , le drame de l’an passé où il percuté et tué ce jeune pilote lors d’une course de sprint car et le fait qu’il soit aussi le patron d’une écurie de quatre voitures, ça fait beaucoup… Je ne suis pas très optimiste.

Kurt Busch a fait le doublé Indy 500/Coca 600 l’an dernier et se dit prêt à le refaire, quel autre(s) pilote(s) voudriez-vous voir réaliser ce défi ?

Dans mes rêves, Stewart qui l’a déjà fait, Danica Patrick et Montoya. Ce serait énorme ! Mais il ne faut pas rêver

Quelle serait votre dream team de pilotes pour la saison 2015 et pourquoi ?

Si j’étais patron et très riche (!) je prendrais :
Johnson qui peut gagner n’importe quand et partout.
Kenseth qui est clinique quand il a une bonne voiture ; tête froide et efficacité.
Keselowski, prêt à tout pour gagner.
Kyle Larson, car c’est l’avenir.

Qui voyez-vous remporter le titre à Homestead-Miami ?

Allez une grosse cote : Logano ! mais il a beaucoup d’ennemis…

Il est toujours très compliqué de comparer les époques, mais quel est votre top-3 des meilleurs pilotes de l’histoire de la NASCAR et pourquoi ?

Richard Petty, Dale Earnhardt et Jimmie Johnson. Les chiffres parlent.

non Lorem id ut amet, quis consequat. risus. Sed accumsan elementum