Pourquoi Kurt Busch reste suspendu ? La NASCAR s’explique

Bien que le Département de la Justice du Delaware ait choisi de ne pas retenir de charge criminelle à l’encontre de Kurt Busch, le pilote de la Stewart-Haas Racing reste indéfiniment suspendu par la NASCAR et ce depuis le 20 février dernier. David Higdon, le vice-président de la NASCAR en charge du marketing et de la communication s’en est expliqué ce matin dans l’émission The Morning Drive diffusée sur Sirius XM NASCAR Radio.

Pourquoi Kurt Busch reste suspendu ?

“Notre action est basée sur ce que le juge de la cour familiale de l’État du Delaware a indiqué. À ce moment-là, nous savions que le procureur général pouvait ne pas aller dans cette direction. Nos conditions étaient claires, il devait comprendre que des charges criminelles pouvaient compromettre son éligibilité au programme de réinsertion.”

Pourquoi Kurt Busch a été suspendu suite à la décision du tribunal familial ?

“Nous avons usé de patience pour recueillir toutes les informations. Malheureusement le calendrier nous a frappé au cours des DAYTONA 500 lorsque Kurt a reçu une ordonnance de la cour familiale de l’État du Delaware. L’ordonnance établie était très claire.Nous avons dû prendre une décision, elle a été unanime parmi les personnes impliquées dans cette décision.”



Pourquoi Kurt Busch a été suspendu cette année, alors que Travis Kvapil n’a écopé que de deux ans de probation l’an dernier pour des faits similaires ?

“Nous avons beaucoup appris. Je crois que Brian France a été très clair. Nous avons regardé la NFL. Nous avons commencé à parler à des experts dans ce domaine lorsque la NFL a pris cette voie. Nous avons appris des choses dans ce domaine bien avant l’affaire Kurt Busch.”

Est-ce que le passé de Kurt Busch a joué en sa défaveur concernant sa suspension ?

“Nous avons examiné chaque situation et écouté tous ce que les experts nous ont dit.  Lorsque vous avez un tribunal du Delaware qui parvient à une telle conclusion, je pense qu’il eut été ridicule de notre part de ne pas agir. Nous avons été très patients pendant trois mois. Nous avons été traînés dans la boue durant cette période. Les conclusions de la cour du Delaware nous imposaient d’agir. Dans le même temps, l’abandon de charge pénale enlève un obstacle important à sa réintégration.”

mi, felis Nullam accumsan sit diam Praesent tempus eleifend mattis efficitur.