Jeff Gordon rencontrera la NASCAR mardi pour parler sécurité

Dimanche dernier sur l’Atlanta Motor Speedway Jeff Gordon a frappé, encore une fois, un mur en béton non-protégé, c’est-à-dire sans mur SAFER pour réduire la puissance de l’impact. Un accident qui est arrivé huit jours seulement après celui de Kyle Busch, qui dans des conditions similaires s’est fait une fracture ouverte de la jambe droite ainsi qu’une fracture au pied gauche ce qui devrait le tenir éloigné des circuits pour six mois.

Le pilote de la Hendrick Motorsports souhaite rencontrer les officiels de la NASCAR afin de discuter sur les avancées en matière de sécurité. Car, depuis 2002 et la mise en place du tout premier mur SAFER, c’était sur l’Indianapolis Motor Speedway, tous les ovales inscrits au calendrier de la NASCAR Sprint Cup s’en sont équipés, mais ils ne recouvrent pas l’intégralité des murs et ce malgré de nombreux accidents.

Mardi prochain Jeff Gordon rencontrera Steve O’Donnell le vice-président de la NASCAR en charge de la compétition pour discuter du calendrier des murs SAFER sur toutes les pistes.



“L’une des questions que j’aimerais poser est de savoir quand les murs SAFER vont être installés et combien de temps cela va-t-il prendre. J’avais l’impression lorsque les premiers murs sont arrivés qu’il y en aurait pour trois quatre ans pour ajouter des murs partout.”
– Jeff Gordon

Ces murs sont faits d’acier et de polystyrène et coûtent environ 1 500 dollars le mètre. Ils ont été développés par le Dr. Dean Sicking de l’Université du Nebraska. Après une première implantation sur l’Indianapolis Motor Speedway en 2002 ils ont été graduellement ajoutés sur les autres pistes du calendrier, d’abord dans les virages, puis dans diverses autres portions.

Depuis l’accident de Kyle Busch plusieurs pistes ont annoncé faire des modifications pour renforcer la sécurité, c’est notamment le cas du Las Vegas Motor Speedway, même si aucun mur SAFER n’a été ajouté. Sur cet ovale du Nevada Jeff Gordon y a connu un très gros accident, c’était en 2008 lors des derniers tours de l’épreuve, il avait tapé le mur intérieur, qui n’avait pas de protection et avait totalement détruit sa voiture. Depuis un mur SAFER a été ajouté à cet endroit, ainsi que sur d’autres pistes sur lesquelles Jeff Gordon a tapé, notamment sur le Richmond International Raceway.

“Personne ne s’attend à avoir des murs SAFER partout en une journée. Je pense que tout le monda c’est qu’il s’agit d’une priorité et que nous ne pouvons pas tout avoir en une semaine. Ma question est de savoir quand ils seront construits et installés. La question est revenue suite à l’accident de Kyle. Où en étions nous avant ?”

Depuis ses débuts à temps complet en fin de saison 1992, Jeff Gordon a connu quelques accidents que ce soit contre des murs SAFER ou non. Il reconnait volontiers que les chocs sont différents en fonction du mur tapé.

“J’ai tapé un mur SAFER, je crois que c’était au Texas. J’ai un pneumatique qui a crevé à l’avant droit à l’entrée du virage n°1 et je me suis dit ‘Oh mon Dieu, ça va faire mal’, mais finalement je me suis dit ‘Ce n’est pas si mauvais. Il y a une très grande différence.”

venenatis, non consectetur adipiscing eleifend commodo Sed neque. risus. lectus quis commodo