Les pilotes satisfaits des premiers tests

Pour permettre aux pilotes ainsi qu’aux ingénieurs de s’adapter aux tous nouveaux kits aérodynamiques fournis par les deux motoristes à savoir Chevrolet et Honda, l’IndyCar a choisi le Barber Motorsports Park pour deux journées d’essais.

Si certains pilotes se plaignent de problème d’équilibre et notamment de répartition de masse, les chronos enregistrés sont encourageant puisque seize des vingt-deux pilotes présents ont amélioré le temps de la pole de l’an dernier, signe que certains records pourraient tomber dans la saison. Seule ombre au tableau de la journée de la lundi, la blessure de Sage Karam consécutive à une sortie de piste. Helio Castroneves et Jack Hawksworth ont également connu une alerte en sortant de la piste, mais sans gravité.

“Nous continuons d’avoir des problèmes d’équilibre, notamment avec la répartition de masse. Ce qui change significativement c’est la vitesse de passage en courbe.”
– Scott Dixon

Malgré ses problèmes le triple champion IndyCar a signé le tour le plus rapide en 1’07’’4805 et partage l’avis de Will Power, champion en titre de la discipline sur la vitesse en courbe.

“Il n’y a aucun doute, il y a beaucoup plus d’adhérence et de capacité de freinage. Les pneumatiques procurent plus d’appui avant de se dégrader.”
– Will Power



Durant ces tests les pilotes n’ont que les pneumatiques durs mis à disposition par Firestone, avec les gommes tendres le temps auraient donc pu être plus rapide.

Qu’ils pilotent pour Chevrolet ou Honda, les pilotes constatent tous une dégradation rapide des pneumatiques qui se traduit au chrono par une baisse des performances.

“Les pneumatiques se dégradent très rapidement. Je ne sais pas à quel point cela est dû aux kits aérodynamiques. La température de piste y est également pour quelque chose. Nous verrons bien ce qu’il en sera à l’avenir, mais je ne pense pas que les pneumatiques se dégradent plus rapidement du fait de l’excédent d’appui aérodynamique.”
– Ryan Hunter-Reay

À l’issue de la première journée d’essais Chevrolet avait un net avantage sur Honda avec dix des quatorze meilleurs chronos, dont les cinq premiers, mais il est toujours difficile de tirer tous les enseignements d’une telle journée, puisque toutes les équipes ne sont pas forcément sur la même configuration de test, ni avec la même charge de carburant.

Plusieurs pilotes ont indiqué ressentir des douleurs, notamment au cou pour Josef Newgarden et constatent qu’avec les nouveaux kits aérodynamique il faut une condition physique irréprochable.

“Ce sera plus physique. Cette piste est celle qui nous sollicite le plus du point de vue du physique tout au long de l’année. C’est toujours un défi ici et avec la chaleur lors de la course du mois d’avril, cela montrera qui a le plus travaillé cet hiver. C’est une certitude.”
– Simon Pagenaud

suscipit Praesent mattis id risus in non ut elementum mi, id, amet,