12H de Sebring : Libres 3 – Olivier Pla confirme devant Sebastien Bourdais

Le pilote français a donc récidivé lors de cette session en nocturne en signant un meilleur temps en 1.51.973. Seule auto a être descendu sous la barre des 1.52 durant la nuit, la Ligier JSP2 n°57 devance la Corvette DP n°5 du Action Express Racing. A son volant, un autre français, Sébastien Bourdais a signé un chrono d’1.52.246 (+0.246s). Décidément la France était à l’honneur puisqu’en troisième position, on retrouve la deuxième Ligier JSP2 engagée en Amérique du Nord. La n°60 du Michael Shank Racing est reléguée à seulement 0.563s de sa compatriote. Derrière ce trio, on retrouve trois Corvette DP avec dans l’ordre, le Wayne Taylor Racing devant le VisitFlorica.com Racing et le Action Express Racing. La Riley-Ford du Chip Ganassi Racing pointe à la 8ème place (+2.738s) au milieu des HPD du team ESM qui sont respectivement à 2.223s et 3.087s d’Olivier Pla. La Deltawing se place au niveau des LMPC alors que les Mazda s’intercalent entre les GTLM.

Chez les LMPC, c’est à nouveau le PR1/Mathiasen Motorsports qui pointe en tête grâce à Tom Kimber-Smith (1.56.465). Suivent derrière, le BAR1 Motorports avec un temps de 1.56.623 puis le RSR Racing avec un temps final d’1.56.919.

Du côté des GTLM, les Corvette trustent la tête avec la n°3 (1.59.313) devant la n°4 (1.59.342). La BMW n°25 d’ Auberlen,Werner et Farfus signe le troisième temps à 0.325s de Ryan Briscoe. La Porsche n°911 termine quatrième devant la deuxième BMW et la seule Ferrari en piste, la n°62 du Risi Competizione. L’Aston Martin n°98 ainsi que les deux autres Porsche, les n°17 et 912 sont relégués au-delà de la minute.

En GTD, les Porsche continuent à dominer les premières places. On retrouve à la fin de ces libres 3, la 911 GT America du Alex Job Racing en tête devant celle du Park Place Motorsports. La Viper n°33 a réussi à signer le troisième temps de la séance. La première Audi est sixième alors que la Z4 est huitième. Une Seule V12 Vantage a signé un temps et est classé dernière de ces libres 3.

Trois interruptions sont à noter lors de cette session. Tout d’abord, c’est Tomy Drissi qui a eu un contact avec les barrières entre les virages 14 et 15. C’est ensuite Ozz Negri qui a stoppé sa Ligier JSP2 sur le bord de la piste sans pouvoir repartir. Pour finir, la Porsche n°58 du Wright Motorsports a également touché les barrières au virage 6.

Les chronos des libres 3

et, libero sit at dolor dictum quis, ultricies ut tempus porta. venenatis