Denny Hamlin s’impose à Martinsville

Alors que tous les favoris se sont retrouvés en bonne position lros des STP 500, c’est finalement Denny Hamlin qui a eu le dernier mot, décrochant ainsi sa cinquième victoire en carrière sur le Martinsville Speedway, mais aussi et surtout mettant fin à une série de trente-et-une courses sans victoire pour Toyota, le succès précédent remontant à Talladega au printemps dernier, déjà avec Denny Hamlin.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing avait la voiture la plus rapide tout au long de la course et a parfaitement géré la dernière relance, lorsqu’il a fallu dépasser Tony Stewart, qui avait choisi de rester en piste pour bénéficier d’une meilleure position au dépend de pneumatiques neufs. La stratégie n’a pas payé pour le triple champion qui termine finalement vingtième.

Dans les derniers tours Denny Hamlin a dû résister à Brad Keselowski, mais le pilote de la Team Penske n’a jamais été en mesure de porter une attaque franche et doit se contenter de la deuxième place sous le drapeau à damier suivi de son coéquipier Joey Logano.

“Nous avions une très bonne voiture tout au long de la course. Je suis très fier de cette équipe. Je commence à avoir beaucoup d’horloges.”
– Denny Hamlin

La paire Denny Hamlin/Dave Rogers devient la première nouvelle combinaison pilote/chef d’équipe à s’imposer cette année. À l’issue de la saison 2014, la Joe Gibbs Racing avait choisi de procéder à quelques ajustements afin de retrouver de la compétitivité et ce dès les premières courses de la saison.

Paul Menard termine quatrième, suivi de David Ragan pour le top-5, alors que Martin Truex Jr., Danica Patrick, Kevin Harvick, Jeff Gordon et Jamie McMurray complètent le top-10 de cette sixième épreuve du championnat.

Comme de coutume à Martinsville, les neutralisations ont été légions, notamment du fait de contacts entre pilotes. De Trevor Bayne à Ricky Stenhouse Jr., en passant par Dale Earnhardt Jr. ou encore Brett Moffitt, ils ont tous connu au moins un contact et se sont retrouvés en difficulté durant la course.



Parmi les pilotes en difficulté, Dale Earnhardt Jr. qui s’est régulièrement plaint de vibrations dans la voiture, ce qui a causé une casse de son levier de vitesse et plusieurs réparations. Le pilote de la Hendrick Motorsports a finalement perdu de nombreux tours dans les stands après un accident en piste et a terminé la course sans carrosserie à l’avant.

Huit fois vainqueur à Martinsville, Jimmie Johnson faisait lui aussi figure de favori, mais de nombreux problèmes ont relégué le pilote de la Hendrick Motorsports hors du coup.

Au classement général, Kevin Harvick conserve 24 points d’avance sur Joey Logano, alors que Martin Treux Jr. se maintient en troisième position. Tous trois sont les seuls à avoir six top-10 cette année.

Le week-end de Pâques étant traditionnellement un week-end de repos en NASCAR Sprint Cup Series, il faut attendre deux semaines pour la septième épreuve de la saison, qui se déroulera sur le Texas Motor Speedway et sera la première épreuve nocturne du championnat.

> Le résumé de la course en vidéo.

libero. ut mattis leo odio vel, Praesent Nullam Curabitur