Joey Logano satisfait de son week-end à Martinsville

Auteur de la pole position des deux courses de NASCAR disputées dans les séries nationales disputées sur le Martinsville Speedway, Joey Logano a parfaitement débuté son week-end en Virginie, avant de poursuivre samedi par une victoire en Truck, sa toute première dans la discipline.

Le pilote de la Team Penske comptait capitaliser sur son succès en Truck pour les STP 500, sixième épreuve de la saison 2015 des NASCAR Sprint Cup Series, mais il a dû se contenter de la troisième place en ayant une place de choix pour assister à la bataille entre Denny Hamlin et son coéquipier Brad Keselowski dans les derniers tours de l’épreuve.

S’il reconnaît la supériorité des deux pilotes qui l’ont précédé sous le drapeau à damier, Joey Logano ne pouvait que compter sur un fait de course pour espérer mieux qu’une troisième place.

“J’ai espéré. C’était ma seule chance, car ils étaient plutôt loin. C’était la seule chose que je pouvais espérer.”
– Joey Logano



Leader à cinq reprises pour un total de 108 tours, Joey Logano a été impliqué dans un accident avec Michael Annett en début de course, ce qui l’a relégué en fond de peloton, mais le pilote de la Team Penske a pu remonter, mais a buté face aux pilotes plus rapides qui lui.

“Notre voiture n’était pas aussi rapide que celle de ces gars. Nous avions une voiture correcte et nous nous sommes remis de l’accident peu avant la mi-course doucement, mais sûrement pour revenir dans le top-3. Nous avons manqué de vitesse sur les longs runs. Je pouvais les chasser un peu, mais à la fin ça ne tenait pas. J’ai tout donné du début à la fin.”

Le pilote de la Team Penske est l’un des trois seuls à aborder la pause du week-end de Pâques avec six top-10 en autant de rendez-vous. Vainqueur des DAYTONA 500, il sait que sa qualification pour les playoffs est pratiquement acquise et cherche peut désormais tenter d’autres stratégies pour aller chercher des victoires, ou prendre des informations sur les pistes qui seront présentes dans le Chase, comme c’est le cas du Martinsville Speedway.

“La piste change un peu entre le printemps et l’automne, mais je crois que nous pouvons nous améliorer. Nous sommes bons pendant un certain temps et nous avons besoin de rendre notre voiture plus rapide sur le long terme.”

Aliquam facilisis eget suscipit elit. libero. luctus ut dolor