La NASCAR réagit après une décision du gouverneur de l’Indiana

Le Religious Freedom Restoration Act permet notamment aux entreprises de refuser de servir et/ou d’engager toute personne de la communauté LGBT en fonction de leurs croyances. Cette loi a été adoptée par le gouverneur de l’Indiana la semaine dernière et sera effective à compter du 1er juillet prochain. Mike Pence, le Gouverneur de l’Indiana a indiqué lors d’une conférence presse ce mardi qu’il souhaite que la législation indique clairement que les entreprises n’ont aucun droit de refuser le service à quelqu’un en vertu du Religious Freedom Restoration Act.

Plusieurs institutions sportives ont déjà réagi, la NFL, la NBA, la NCAA dont le Final Four masculin doit se tenir à Indianapolis ce week-end et maintenant la NASCAR par le biais d’un communiqué de Brett Jewkes, vice-président et directeur de la communication.

“La NASCAR est déçue par la récente loi adoptée en Indiana. Nous n’accepterons ni participerons à l’exclusion et à l’intolérance. Nous nous sommes engagés dans la diversité et l’acceptation dans notre sport et nous allons continuer d’accepter tous les concurrents et les fans lors de nos évènements dans l’État de l’Indiana et partout ailleurs où nous courons.”
– Communiqué NASCAR



Depuis 1994 la NASCAR se rend sur l’Indianapolis Motor Speedway dans le courant de l’été pour une épreuve de 400 miles, l’une des plus prisées de la saison en Sprint Cup, le Brickyard 400 alors que depuis 2012 la NASCAR XFINITY se rend également sur cet ovale de 2,5 miles. La deuxième division de la NASCAR se rendait précédemment, depuis ses débuts en 1982 à 2011, dans la banlieue d’Indianapolis, à Clermont, sur l’O’Reilly Raceway Park, un ovale de 0,686 mile.

Une telle loi peut-elle remettre en cause la venue annuelle de la NASCAR sur le Brickyard, le communiqué ne le mentionne pas, mais les dirigeants de la NASCAR semblent suivre ce dossier avec un intérêt tout particulier.

amet, ante. non risus. ut justo vel, ultricies Lorem Praesent diam luctus