L’IMSA dit non au moteur unique en LMP2

Depuis quelques semaines, les trois grandes instances régissant les règles LMP2 sont en discussions avancées pour mettre en place la nouvelle réglementation qui entrera en vigueur en 2017. Une première ébauche vient d’être publiée par l’ACO et la FIA et confirme donc l’utilisation d’un moteur unique pour tous les protos ainsi qu’un nombre limité de constructeurs de châssis.

Même si l’IMSA et l’ACO utiliseront les mêmes règles techniques, le législateur du TUSCC a choisi de prendre une décision totalement différente de celle de ses homologues européens, concernant la future motorisation. En effet, le Tudor United SportsCar Championship permettra aux équipes roulant en P2 d’utiliser le moteur de leur choix et non celui qui sera imposé dans les séries labellisées ACO.

En plus de la liberté dans le choix des moteurs, les  constructeurs de châssis pourront installer sur leur prototypes des éléments de carrosserie spécifiques au championnat nord américain. Ces décisions peuvent s’expliquer par le fait que, les LMP2 faisant partie de la catégorie reine du TUSCC, la diversité doit être de mise pour attirer des constructeurs.

“L’IMSA, l’ACO et la FIA, travaillent conjointement pour atteindre l’objectif commun de proposer une catégorie prototype compétitive pour les équipes et les pilotes à travers le monde. Nous sommes tous d’accord qu’une compétition serrée avec des paramètres budgétaires et commerciaux durables est la voie à suivre pour tous les concurrents. Nous reconnaissons également que nous devons retenir une plateforme qui attire plusieurs constructeurs automobiles à courir dans la catégorie reine du Tudor Championship.”
– Scott Atherton, président de l’IMSA.

Bien entendu, les équipes roulant en TUSCC avec une LMP2, pourront toujours rouler aux 24H du Mans. Elles pourront également garder le moteur qu’elles utilisent aux Etats-Unis, même si ce dernier est différent de celui choisi par l’ACO. Par contre la carrosserie originelle de l’auto devra tout de même être utilisée. Dans l’autre sens, toutes les LMP2 seront éligibles dans le championnat nord-américain mais une BOP sera mise en place pour assurer une équité entre tous.

Les précisions concernant cette nouvelle réglementation LMP2 seront annoncées par l’ACO en marge de la 83ème édition de la classique mancelle en juin prochain.

odio eget quis, Donec facilisis mattis ante. commodo