James Hinchcliffe vainqueur d’un simulacre de course

Pour la première de l’Indy Grand Prix of Louisiana, l’IndyCar n’espérait surement le simulacre de spectacle offert par le plateau de 24 pilotes. En effet, si les seize premiers tours se sont déroulés sous drapeau vert, il n’y en a eu qu’un seul sous drapeau vert dans les trente-etun suivants.

Avancée d’une heure à cause d’une météo trop incertaine, la deuxième course de la saison n’a pu aller au terme des 75 tours prévus et c’est la limite de temps (1 h 45 – ndlr) qui a mis fin à la course.

Le début de course s’est fait sur une piste mouillée et c’est fort logiquement que tout le peloton est parti en pneumatiques prévus pour la pluie. Tony Kanaan et Ryan Hunter-Reay ont été les premiers pilotes à tenter le pari des pneumatiques slicks à partir du douzième tour, très rapidement imité par le reste du peloton. Cette salve d’arrêts sous drapeau vert n’a pas changé la hiérarchie, Juan Pablo Montoya étant à la tête d’un quadruplé Penske.

Au ralenti sur la piste, le rookie Gabby Chaves sera à l’origine de la première neutralisation de la course, puis les incidents se sont enchaînés dès la relance avec un accrochage entre James Jakes et Jack Hawksworth, ainsi qu’entre Castroneves et Dracone.

Au tour 28 le Monégasque Stefano Coletti tape violemment le muret extérieur lors de la relance, ce qui provoque une nouvelle neutralisation, puis c’est au tour de Sage Karam qui sort de la piste après une pénalité au tour 32, alors qu’il ne reste plus que 37 minutes de temps de course. Lors de cette neutralisation le peloton dans sa quasi intégralité repasse par la voie des stands pour un second ravitaillement, mais James Hinchcliffe, Hélio Castroneves, James Jakes, Tony Kanaan et Simona de Silvestro tentent le pari de rester sur la piste.



La Suissesse parvient à prendre l’avantage sur Tony Kanaan pour terminer à la quatrième place, alors que Juan Pablo Montoya complète le top-5. Tony Kanaan, Will Power, Graham Rahal, Josef Newgarden et Luca Filippi intègrent le top-10 de cette deuxième course de la saison.

James Hinchcliffe, remporte ainsi son premier succès avec la Scmidt Peterson Motorsports, mais aussi sa première victoire depuis l’Iowa Speedway en 2013. Il pilotait alors pour la Andretti Autosport.

“La monoplace était incroyable en [pneumatiques] rouges. Je suis très heureux pour l’équipe et tous les sponsors. Je suis déçu qu’il n’y ait pas eu plus de tours sous drapeau vert pour les fans.”
– James Hinchcliffe

La course s’est terminée sous drapeau jaune après un très gros accident impliquant les Français Sébastien Bourdais et Simon Pagenaud ainsi que le champion 2012 Ryan Hunter-Reay. Les trois pilotes sont sortis indemnes malgré un très gros choc.

Au classement général, Juan Pablo Montoya conserve les commandes devant son coéquipier Helio Castroneves.

 

mattis justo odio ante. tristique Aliquam velit, ipsum elit. leo